GEMBLOUX

Vélo, boulot… le bon tempo !

Vélo, boulot… le bon tempo !

EdA - 30896166998

Michaël Pluijgers, 29 ans, a fait des études en agronomie à Gembloux et s'est spécialisé dans la gestion des milieux forestiers. Aujourd'hui, il travaille à la Fondation rurale de Wallonie dont les bureaux sont situés à Louvain-la-Neuve. C'est en vélo qu'il s'y rend la plupart du temps.

«Je suis un militant pour encourager les gens à prendre le vélo plutôt que la voiture », clame Michaël Pluijgers. «Personnellement, je n'aime pas la voiture, le trafic, les files. Tout cela m'exaspère. Alors je préfère faire les 18 km entre mon domicile et mon travail à vélo. » Évidemment, ce n'est pas toujours possible. Si le temps est vraiment trop mauvais, soit il prend le train, soit il fait du stop, soit encore il part avec un des colocataires de la maison qu'il loue à Gembloux. L'environnement a toujours été sa passion et il est convaincu que le mode d'habitation va aussi devoir évoluer pour diminuer notre empreinte écologique. Parmi les solutions: la colocation ou l'habitat léger modulable et déplaçable… Mais revenons au vélo. «Pour moi, c'est un sport quotidien. Je suis bien équipé. Je passe par les petites routes, sauf quand je suis pressé et que je suis bien obligé de prendre la N4. Mais je n'aime pas trop. Le plus dur, c'est le vent et le verglas. » En fonction du temps, il met entre trois quarts d'heure et une heure pour faire le trajet. «Quand je ne le fais pas, ça me manque. Pour moi cela permet de faire la transition entre le boulot et la vie privée. Et je trouve que c'est bien moins stressant que la voiture. » Passionné d'environnement, Michaël a quelques ruches au fond du jardin de la colocation et développe actuellement, en partenariat avec Natagora, un projet d'apiculture sur le domaine de l'Escaille.