ATTENTATS À BRUXELLES

D’autres explosifs au Brussels Airport, des produits chimiques à Schaerbeek

D’autres explosifs au Brussels Airport, des produits chimiques à Schaerbeek

Des perquisitions à Schaerbeek ont mené à d’inquiétantes découvertes. BELGA

Les investigations se poursuivent ce mardi soir après les attentats de Bruxelles qui ont fait une trentaine de morts.

Le service de déminage a neutralisé un paquet suspect à Brussels Airport, selon une source policière. Le périmètre autour de l’aéroport est toujours bouclé.

Alors que les investigations afin de retrouver des armes et/ou des explosifs semblaient terminées en fin d’après-midi, une source policière a annoncé que, lors des devoirs d’enquête complémentaires en cours mardi soir, de nouveaux explosifs avaient été découverts.

Deux bombes ont explosé peu avant 08h00 mardi dans le hall des départs de l’aéroport de Zaventem. Une troisième bombe n’avait pas explosé, a confirmé le gouverneur du Brabant flamand Lodewijk De Witte. Celle-ci avait été détruite par les services de déminage à 14h00.

Alors que la police scientifique avait pris possession des lieux, un paquet suspect a été découvert. Les services de déminage ont été rappelés sur place et le colis a été détruit, annonce une source policière peu après 19h00.

Une autre source policière avait parlé plus tôt de nouveaux explosifs découverts sur les lieux.

Entre-temps, deux avions ont décollé du tarmac de l’aéroport, a constaté l’agence Belga sur place. Selon Brussels Airport, il s’agirait de vols affrétés par des tours-opérateurs qui ont décollé à vide en vue de rejoindre leur aéroport de base. Plusieurs vols de ce type devraient avoir lieu dans la soirée.

 

 

Un engin explosif, des produits chimiques et un drapeau de l’EI à Schaerbeek

 

Des perquisitions ont été menées à Schaerbeek. Elles ont permis de découvrir un engin explosif contenant entre autre des clous, des produits chimiques et un drapeau de l’État islamique, indique le parquet fédéral dans un communiqué.

Ce dernier a par ailleurs indiqué que l’enquête ouverte par la section anti-terroriste du parquet fédéral à la suite des attentats qui ont frappé Bruxelles dans la matinée a été confiée à trois juges d’instruction spécialisés en matière de terrorisme.

«Une photo de trois hommes suspects a été prise à Zaventem. Deux d’entre eux ont vraisemblablement accompli un attentat suicide. Le troisième, vêtu d’une veste claire et portant un chapeau est activement recherché», poursuit le parquet selon lequel «diverses perquisitions sont en cours à plusieurs endroit dans le pays».

+ LIRE AUSSI | Appel à témoins pour identifier un suspect des attentats de Bruxelles : qui a vu cet homme ?

Plusieurs témoins sont également entendus.

Quant aux explosions qui ont encore été entendues, «elles sont dues aux activités des services de déminage de la Défense, suite à la découverte de plusieurs colis suspects», ajoute le parquet.

Enfin, l’État islamique a revendiqué les attentats par le biais d’une agence de presse, une information «qui doit être vérifiée et à ce stade il n’est pas possible d’établir un lien avec les attentats de Paris».

«Le parquet fédéral comprend le besoin d’information, mais nous communiquons uniquement les informations vérifiées et les informations qui ne peuvent pas nuire à l’enquête», conclut le parquet.

 

NOTRE DIRECT

 

Nos dernières videos
-->