Attentat de Zaventem : après la panique, une photo qui fait chaud au cœur

Attentat de Zaventem : après la panique, une photo qui fait chaud au cœur

Après la panique, la famille Avdijaj s’est retrouvée, consciente de sa chance. Montage EdA

Notre rédaction a été en contact à plusieurs reprises avec les frères Avdijaj durant cette journée noire. L’un d’eux s’est retrouvé au cœur de la panique, au sein de l’aéroport. Ce soir, leur famille s’est réunie, consciente de la chance d’être au complet.

+ À VOIR AUSSI | Les images insupportables de l’intérieur de l’aéroport, après les explosions (vidéo)

+ À SUIVRE | La situation en direct

On a été en contact avec les deux frères Avdijaj tout au long d’une journée qui restera, à n’en pas douter, gravée dans leur mémoire à jamais. Liridon Avdijaj (25 ans) était au sein de l’aéroport de Zaventem, où il travaille chez «Panos», lorsque les deux explosions ont éclaté. «Normalement, je commence à 9h, mais j’arrive toujours plus tôt...»

Très vite en contact permanent par téléphone avec son jeune frère Valon (20 ans), Liridon, malgré la panique, tente de le rassurer comme il peut.

«Je suis content d’être en vie»

«Je suis content d’être en vie,» confiait Liridon après être sorti sain et sauf de l’aéroport, mais après avoir vécu des scènes de panique qu’il ne souhaite «à personne» de vivre et après avoir vu dans les visages autour de lui une « frayeur » insupportable, notamment dans les yeux de «mamans avec leurs enfants».

Une photo familiale qui n’a pas de prix

Ce soir, la famille est réunie, consciente de sa chance de ne pas être endeuillée, alors que les attentats de Brussels Airport et de la station de métro de Maelbeek ont fait au moins 31 morts selon le dernier bilan officiel provisoire. «Nous sommes sincèrement désolés pour toutes les victimes,» a insisté Valon... Et on sait à quel point c’est vrai, à quel point ces attentats leur font «mal».

Par les temps chaotiques qui courent, cette photo, elle n’a pas de prix...

La situation en direct: