JARDIN

Insectes utiles : les alliés du jardinier

Insectes utiles : les alliés du jardinier

Les coccinelles sont de véritables atouts dans un jardin. Michael Tieck – Fotolia

Abeilles, coccinelles, bourdons… de nombreux insectes s’avèrent essentiels à la vie du jardin. Et si on leur donnait un petit coup de pouce?

Lorsqu’il s’agit de mentionner un insecte utile au jardin, l’abeille vient systématiquement en tête de liste. Louée pour ses vertus pollinisatrices, elle tend parfois à occulter le rôle fondamental de ses voisins. Beaucoup de familles d’insectes contribuent en effet au développement de nos espaces verts.

L’une de leurs missions? Combattre les phytophages. «Il s’agit des scarabées ou encore des pucerons, qui sont des indésirables. Ils vont manger les plantes, et ponctionner leur sève», indique François Verheggen, bio-ingénieur et chef de travaux à l’ULg (Gembloux Agro-Bio Tech). Ceux-ci n’ont alors d’autre fonction que de servir de nourriture à leurs prédateurs, les insectivores.

Véritables alliés du jardinier, les insectivores, comme la coccinelle et la guêpe, dévorent les indésirables. En évitant ainsi les dégâts dans le potager, de même que sur les plantes ornementales. À côté du chasseur de phytophages, le pollinisateur – soit le bourdon, l’abeille ou le papillon – assurera, quant à lui, la reproduction des fleurs, pour un jardin aux tons colorés.

Un endroit où il fait bon vivre

Pour attirer ces insectes chez soi, il suffit de leur offrir un lieu de vie agréable. «La solution, c’est de leur fournir un habitat de qualité, précise François Verheggen. On va notamment essayer de multiplier les refuges, en disposant des arbres, des haies, de même que différents types de plantes. Le mieux, c’est de privilégier des espèces locales plutôt que des plantes étrangères. Car les insectes qui viennent dans nos pays sont habitués à une végétation bien particulière.» Dans le même ordre d’idées, mieux vaut éviter de couper sa pelouse à ras du sol. Les insectes désirables pourront ainsi dissimuler leurs œufs dans ces multiples cachettes, qui les tiennent par ailleurs à l’abri de leurs prédateurs.

Compléter le tableau avec un hôtel à insectes? Pourquoi pas? Si ce n’est que des solutions plus simples peuvent être envisagées. «On peut aussi laisser différents matériaux dans le jardin. Comme des morceaux de bois à proximité des refuges.» Les insectes utiles viennent alors s’y établir pendant l’hiver. Pour revenir plus nombreux, la saison suivante. Tout bénéfice pour le jardin!