TENNIS

Carla Suarez Navarro profite des défaillances des favorites pour s’offrir Doha

Carla Suarez Navarro profite des défaillances des favorites pour s’offrir Doha

Carla Suarez Navarro a bien profité des éliminations précoces des favorites. Reporters

L’Espagnole Carla Suarez Navarro (WTA 11), 27 ans, tête de série n°8, a remporté ce samedi le tournoi WTA de Doha, disputé sur surface dure, en battant en finale la jeune Lettone Jelena Ostapenko (WTA 88) en trois sets: 1-6, 6-4, 6-4. La rencontre a duré 1h51.

Suarez, qui a pleinement profité des forfaits et éliminations précoces des reines du circuit, a ainsi conquis son 2e titre en... dix finales. Elle n’en avait en effet jusqu’ici gagnée qu’une seule, en 2014 à Oeiras, au Portugal. Ostapenko avait déjà été finaliste en septembre 2015 à Quebec (250.000 dollars) contre Annika Beck.

«Ce tournoi a été vraiment difficile. Cette victoire a donc beaucoup de signification pour moi. C’est magique», a réagi Suarez. «Les meilleures joueuses du monde étaient ici et en plus, il m’a fallu jouer tous les jours. C’est donc incroyable, un rêve devenu réalité», a-t-elle ajouté en référence à son entrée dans le Top 6 mondial dès lundi. «J’ai déjà été dans le Top 10, mais le 6 est un numéro spécial! «

Après les forfaits de Serena Williams et de Maria Sharapova, Doha a perdu d’entrée sa tête d’affiche, l’Allemande Angelique Kerber (WTA 2) et la Roumaine Simona Halep (WTA 4).

Suarez a franchi un cap en demi-finale en écartant avec autorité Agnieszka Radwanska (WTA 3) en deux sets 6-2, 6-0.

Ostapenko avait écrasé Carla Suarez Navarro 6-2, 6-0 au premier tour, l’année dernière à Wimbledon.