Lancement de l'exposition sur Dali à Liège-Guillemins

Après le succès de "Golden Sixties" et "Liège expo 14-18", Europa 50 réinvestit l'espace muséal de la gare des Guillemins, à Liège. Une exposition entièrement consacrée au peintre Salvador Dali y a en effet installé ses quartiers. Elle ouvrira ses portes au grand public dès samedi matin et restera en place durant six mois. Sans prolongation possible, cette fois.

Les quelque 2.000 mètres carré loués par Europa 50 accueillent environ 150 pièces originales de Dali, dont une centaine viennent de la Fondation Stratton, en Suisse.

L'exposition est organisée en trois parties majeures. La première présente la terre natale et l'enfance de l'artiste espagnol, ses sources d'inspiration. On y découvre son obsession de la mort et du temps qui passe trop vite.

La seconde partie mène le public vers le personnage surréaliste qu'il était, avec ses questionnements politiques ou religieux, ainsi que sa passion amoureuse pour Gala.

Enfin, un plus petit espace est consacré au Dali bling-bling et médiatique qui voyageait beaucoup aux Etats-Unis.

René Schyns, le commissaire général de l'exposition, a tenu à ce que Salvador Dali soit au coeur d'une "exposition qui bouge". "Les musées connaissent une perte de vitesse partout en Europe parce qu'ils restent trop statiques. Nous, on veut faire entrer les visiteurs dans le thème et les décors, on veut qu'ils vivent une expérience."

Geneviève Schyns, scénographe de l'évènement, a veillé à ce que l'exposition raconte une histoire. "On a choisi de ne pas axer l'espace autour de l'art de Dali, mais plutôt de travailler sur le personnage qu'il était et sur sa vie", explique-t-elle.

L'exposition est prévue pour six mois et n'a aucune chance d'être prolongée puisque les oeuvres devront retourner à leurs propriétaires dès la fin de l'exposition, le 31 août 2016. Les prix d'entrée individuelle varient entre 8 et 14 euros.