MODE

Fashion Week de Milan : les robes cramées de Moschino

C’est un peu le trublion de la mode, le créateur qui ose tout et n’a peur de rien: Jeremy Scott, directeur artistique de la griffe italienne Moschino a une fois encore fait honneur à sa réputation en imaginant un show enflammé et des vêtements carrément cramés!

Il fallait oser: en guise d’invitation, un papier brûlé et sur le podium, de la fumée, des robes calcinées et des messages apposés sur des sacs: «Fashion Kills». Jeremy Scott n’a une fois encore pas fait dans la dentelle mais bien dans la provoc et l’humour pour cette collection Moschino Automne-Hiver 2016-2017.

Après barbie et McDonald’s, le créateur américain s’est donc inspiré d’une célèbre marque de cigarettes pour dessiner une collection oscillant entre les classiques nineties de la griffe (Jeans, gros nœuds, cuir, chaînes…) et des silhouettes plus incendiaires.

Mais attention, l’idée de Scott n’est pas de glorifier la consommation de tabac mais plutôt d’en évoquer les dérives et de mettre le feu. Robes de gala calcinées, boucles d’oreilles en forme de mégots, fumée… Et, clou du défilé: une robe ornée d’un véritable lustre de bougies.