BRUXELLES

L’économie et l’emploi boostés à Bruxelles à coups de millions

L’économie et l’emploi boostés à Bruxelles à coups de millions

Didier Gosuin © Reporters Press Agency M.Gouv

Cinq millions vont être mis sur la table en faveur de projets innovants pour l’économie et l’emploi à Bruxelles.

Le ministre bruxellois de l’Économie et de l’Emploi, Didier Gosuin, a annoncé vendredi le lancement de huit appels à projets destinés à favoriser l’emploi et l’économie à Bruxelles et qui seront financés à hauteur de cinq millions d’euros par an.

Ces projets seront évalués par un jury de spécialistes, a-t-il indiqué au cours d’une conférence de presse.

M. Gosuin (DéFI) souhaite ainsi mettre fin à la pratique qui veut que ce soient les responsables politiques qui déterminent qui obtient des subsides et éviter que l’administration et les différentes institutions subsidient séparément le même projet ou la même entreprise.

Les huit thèmes retenus sont la sensibilisation de la jeunesse à l’entrepreneuriat (400.000 euros), l’accompagnement des entreprises (1,5 million), l’ouverture de commerces rénovés (300.000 euros), le renforcement de l’attractivité des quartiers commerciaux du Pentagone après le lockdown de novembre dernier (300.000 euros), l’économie circulaire (500.000 euros), l’économie sociale (503.000 euros), la lutte contre la discrimination sur les lieux de travail et la diversité (704.000 euros) ainsi que l’équipement des écoles avec du matériel technique (900.000 euros).

Pour ce dernier thème, la Région bruxelloise financera des projets des Communautés, de la Cocof, et de son équivalent flamand, la VGC. Ce qui assurera une simplification, a assuré vendredi M. Gosuin.

Les projets seront évalués par un comité d’avis rassemblant des représentants des pouvoirs publics, des institutions économiques et du monde associatif. Cela signifie une «dépolitisation totale» de l’octroi des subsides, a dit le ministre.