PRESSE

La diffusion des hebdomadaires francophones continue à souffrir

La diffusion des hebdomadaires francophones continue à souffrir

ÉdA – Delphine Perin

La diffusion totale des hebdomadaires et bihebdomadaires francophones continue à souffrir.

Elle a en effet enregistré une nouvelle baisse sur l’ensemble de l’année 2015 par rapport à 2014, passant de 4.440.150 numéros écoulés à 4.350.474, ressort-il des chiffres rendus publics vendredi par le Centre d’Information sur les Médias (CIM).

Les magazines Public et Télé Pocket enregistrent des baisses très importantes, avec respectivement -25,25% et -10,74%. Ciné Télé Revue (-9,81%) - qui reste par ailleurs en tête du classement des hebdomadaires payants, avec 217.478 numéros écoulés en moyenne – suit le même mouvement, suivi de près par Flair (-9,06%).

Moustique (-6,64%), Femmes d’Aujourd’Hui (-6,11%), Télé Star (-5,39%), Paris Match (-5,37%) et Victoire (-5,37%) ont connu la même tendance.

La diffusion du Soir Mag a baissé de 2,89%, comme celle de Spirou (-0,93%) et du Vif/L’Express (-1,23%).

Avec ses 114.648 numéros écoulés en moyenne, Télépro est le seul qui a augmenté sa diffusion (+1,11%).

Si elles progressent de plus de 12%, les ventes de magazines en version numérique concernent peu de titres (Ciné Télé Revue, Femmes d’Aujourd’hui, Soir Mag, Vif/Express, Flair, Moustique et Télé Pocket) et restent très confidentielles par rapport à leur diffusion totale.

Même constat pour la presse mensuelle francophone (-2,95%). On note ainsi entre autres une baisse de 12,09% pour Art et Décoration, de 8,71% pour Psychologies Magazine, de 7,72% pour Top Santé et de 2,46% pour Gael. A contrario, Elle Belgique connaît une progression de 6,17% et Marie Claire une embellie de 5,43%.

Pour la période étudiée, la tendance a été la même au nord du pays pour les hebdomadaires et bihebdomadaires (-2,54%), mais inverse pour les mensuels (+7,99%).