TÉLÉCOMS

Proximus a terminé 2015 avec un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros

Proximus a terminé 2015 avec un chiffre d’affaires de près de 6 milliards d’euros

Dominique Leroy, CEO de Proximus, peut avoir le sourire. Belga

Proximus a enregistré un chiffre d’affaires sous-jacent de 5,994 milliards d’euros en 2015 en hausse de 2,2% par rapport à 2014, annonce l’opérateur qui présentait ses résultats du 4e trimestre et annuel.

Le bénéfice avant impôts, intérêts, impôts, dotations aux amortissements et provisions sur immobilisation (Ebitda) atteint 1,733 milliard d’euros (+4,9%). Le bénéfice net a reculé à 482 millions en 2015 contre 654 millions en 2014, en raison notamment d’éléments non-récurrents.

«En adoptant une approche basée sur la valeur, nous sommes parvenus à augmenter notre marge directe pour l’ensemble de l’année 2015 dans tous les segments. Grâce à ces réalisations et à nos efforts de maîtrise des coûts, nous avons atteint un solide Ebitda sous-jacent de 1,733 milliard d’euros au niveau du groupe, augmentant de 4,9% par rapport à l’année précédente», a commenté Dominique Leroy, CEO de Proximus.

Fin de l’année 2015, Proximus enregistrait 6.027.000 clients mobiles (+5,8%), avec un ajout «considérable» de 328.000 cartes mobiles en 2015. Proximus a vendu 167.000 abonnements TV de plus en 2015 et compte 1.759.000 clients dans ce segment. Par ailleurs, la base de clients large bande s’élevait à 1.856.000 (+6,6%), soit 115.000 nouvelles connexions internet fixes en 2015. Les lignes fixes classiques téléphoniques continuent leur érosion avec une baisse de 50.000 lignes l’an dernier (2.781.000 au total).

Proximus proposera un dividende de 1,50 euro brut par action.

Pour 2016, Proximus prévoit une légère hausse du chiffre d’affaires sous-jacent de l’activité de base et de l’Ebitda sous-jacent du groupe.