LIGUE EUROPA - 1/16 de finale retour : Olympiacos - Anderlecht (1-2)

Besnik Hasi : « On mérite cette qualification »

Besnik Hasi : « On mérite cette qualification »

Belga

Besnik Hasi estime que son groupe, qui a montré du caractère et a grandi pendant la rencontre, mérite la qualification.

M. Hasi, était-ce le match le plus spectaculaire de votre carrière?

On a déjà eu un match spectaculaire contre Arsenal (3-3). C’était un match qui a été facilité pour que ce soit spectaculaire: les décisions, le jeu, la manière, les buts. Je suis très satsifait de la qualification.

Qu’avez-vous pensé des décisions de l’arbitre?

J’ai pensé que ce serait difficile de passer. Après six minutes, Frank passe le dernier homme (Botia), mais l’arbitre ne siffle pas. Le penalty n’est pas correct, Puis il ne donne pas la carte rouge pour la faute (de Botia) sur Djuricic. Mais mon équipe est restée calme dans ces circonstances, le plan a été parfait. On a passé vingt premières minutes délicates, avec des arrêts importants de Silvio (Proto),

Après on a voulu aller cherchér le jeu dans le dos d’Elabdallaoui. En deuxième mi-temps, on a commencé à mieux jouer, à trouver des espaces entre les lignes. On a grandi pendant le match, on a pris le contrôle, et on a eu de belles occasions avec Najar. Acheampong a été averti mais je l’ai gardé au jeu et on s’est adapté. Sur les deux matches, on mérite la qualification.

Comment sera le groupe, dimanche, contre le Standard?

Physiquement, ce sera difficile. Le Standard doit être content qu’on a joué 120 minutes. Mais mentalement, c’est un boost. Dans le vestiaire, les joueurs chantaient, ils se sont battus. Les supporters seront présents aussi pour nous pousser, j’en suis certain.

Il était trop dangereux de faire commencer Defour?

Il ne s’est entraîné que deux fois avec le groupe, et on a deux matches en trois jours. S’il jouait 90 minutes voire 120, c’était foutu pour dimanche. Il a été très utilé pour les trente dernières minutes.

Est-ce le vrai départ d’Anderlecht?

Je n’ai aucune garantie. On sortait de deux très bons matches contre Zulte-Waregem puis Olympiacos puis on a été nul contre Waasland-Beveren. Aujourd’hui, l’esprit y était.

Avez-vous une préférence pour l’adversaire?

Non. Les joueurs veulent sans doute une bonne équipe, moi je n’ai pas de préférence.