TELEVISION

Olympiacos-Anderlecht, «un match acheté» pour Marc Delire

Les erreurs d’arbitrage lors du déplacement d’Anderlecht à l’Olympiacos ont suscité de nombreux commentaires. A commencer par ceux de Marc Delire qui a déclaré, en direct, «commenter un match acheté».

+ A LIRE AUSSI | Olympiacos-Anderlecht marqué par d’énormes erreurs d’arbitrage (Vidéos)

Pour la passion qu’il transmet, Marc Delire est un des commentateurs préférés des Belges. Malgré tout, il semble que certains de ces commentaires lors d’Olympiacos-Anderlecht aient du mal à passer. En effet, plutôt que de prendre du recul face à l’arbitrage complètement foireux d’Arnold Hunter, le journaliste a remis en cause l’intégrité de l’homme en noir.

Déjà excédé par la faute non sifflée sur Frank Acheampong en début de match (6e), l’ancien commentateur de la RTBF n’a pu contenir sa colère lorsqu’Arnold Hunter a «offert» un penalty aux Grecs (28e).

«De la suspicion, on va aller encore plus loin, lance-t-il au moment où Konstantinos Fortounis donne l’avantage à son équipe. C’est inacceptable! Ils sont à combien les arbitres? Ils sont à combien pour voir quelque chose?» Et Marc Delire d’enfoncer le clou en évoquant l’affaire des matches truqués de Koriopolis dans laquelle le patron de l’Olympiacos est cité. «On va commencer à croire les autres présidents des clubs grecs qui commencent à dire que le président de l’Olympiacos achète les championnats […] Il n’y a pas de fumée sans feu.»

Comparant le match à ce qu’on peut voir «dans une république bananière» et ajoutant qu’«il y a des enveloppes qui se perdent», le journaliste poursuit: «Après autant d’erreurs, les unes après les autres, je pense qu’on peut mettre en doute l’intégrité de Mr. Hunter.»