FOOTBALL

Olympiacos-Anderlecht marqué par d'énormes erreurs d’arbitrage (Vidéos)

Olympiacos-Anderlecht marqué par d'énormes erreurs d’arbitrage (Vidéos)

L’arbitre du match n’a pas été à la hauteur de l’enjeu. Belga

Olympiacos-Anderlecht aura été marqué par les fautes d’arbitrage d’Arnold Hunter. Retour sur les grosses erreurs qui ont pourri la soirée des supporters mauves.

+ A LIRE AUSSI | Anderlecht qualifié après un match fou à l'Olympiacos

+ A LIRE AUSSI | La faute de Dendoncker sur Botia que l’arbitre a aussi oublié de siffler

+ A LIRE AUSSI | Olympiacos-Anderlecht, «un match acheté» pour Marc Delire

Arnold Hunter, voilà un nom que les joueurs et les supporters anderlechtois risquent de ne pas oublier. Et pour cause, l’arbitre nord-irlandais de la rencontre Olympiacos-Anderlecht a été très mauvais ce jeudi soir. La preuve en trois phases de jeu.

Faute non sifflée sur Acheampong (6e)

Le match a commencé depuis 6 minutes seulement qu’Arnold Hunter se met déjà en évidence. Au lieu de siffler une faute logique sur Frank Acheampong qui filait vers le but et d’exclure le défenseur de l’Olympiacos, Alberto Botia, l’arbitre nord-irlandais sanctionne le joueur anderlechtois.

Penalty imaginaire pour l’Olympiacos (28e)

Alors que les Grecs tentent de mettre la pression sur les Bruxellois, l’arbitre siffle une faute main imaginaire de Kara Mbodj dans le rectangle anderlechtois. Résultat? Une carte jaune pour le joueur anderlechtois mais aussi un penalty converti par Konstantinos Fortounis (1-0).

«Seulement» une carte jaune pour Botia (56e)

Deuxième mi-temps. Les Mauves repartent du bon pied et Filip Djuricic est en passe de s’offrir un face-à-face en or avec le portier grec mais c’était sans compter sur Alberto Botia, dernier homme de la défense grecque, qui fauche le joueur serbe. La rouge semble inévitable, mais Arnold Hunter en surprend encore plus d’un en donnant une jaune.

Et encore...

En plus de ces trois grosses erreurs d'arbitrage, Arnold Hunter est aussi critiqué pour avoir sifflé la fin de la première et la seconde périodes alors que les deux équipes étaient sur le point de jouer un ultime corner dans les dernières secondes de jeu.