La Tour Proximus à Vedrin démolie ce jeudi 3 mars

La Tour Proximus à Vedrin démolie ce jeudi 3 mars

- ÉdA – Florent Marot

La Tour Proximus haute de 171 mètres située à Vedrin (Namur) sera démolie par dynamitage jeudi prochain à midi, indiquent Proximus et l’entreprise Wanty, chargée de la démolition.

Vingt kilos d’explosifs, sous forme de bâtons de dynamite, seront utilisés et mis à feu via un détonateur électronique. C’est la première fois qu’une tour de cette hauteur sera dynamitée en Belgique.

Il existe deux raisons à sa démolition.

Premièrement, sur le plan technique, elle est obsolète. Lorsque sa construction s’est terminée en 1996, elle a d’abord servi de relais hertzien entre Bruxelles, Liège et Luxembourg pour le réseau fixe de Belgacom. En 1997, le pylône a également été équipé d’antennes pour le réseau mobile de Proximus. «Maintenant, avec la technologie de la fibre optique qui remplace la technologie hertzienne, elle n’a plus de raison d’être», explique Nicolas Bughin du groupe Wanty.

Deuxièmement, «à la suite d’infiltrations, des morceaux de béton se détachaient de la tour et il y avait donc un risque pour la sécurité de la maintenir en l’état», ajoute-t-il, d’autant plus que l’entretien du bâtiment devenait trop coûteux.

Une fois la tour démolie, un nouveau pylône plus petit (48 mètres de haut) sera érigé au même endroit pour maintenir une couverture optimale en 2/3/4G dans la zone.

Une zone d’exclusion d’un périmètre de 200 mètres autour de la tour sera mise en place par la police et sera effective dès 10h00 le 3 mars. D’après Nicolas Bughin, la police ne fermera pas l’autoroute à proximité (où se trouve l’échangeur de Daussoulx) mais aura une présence dissuasive en amont des travaux. La chaussée de Louvain pourrait être partiellement fermée également.

Plusieurs journalistes seront présents ainsi qu’une équipe d’une société de production britannique pour une émission intitulée «The Demolition Man» qui filme des démolitions exceptionnelles dans le monde.