BRUXELLES

Tunnel Pachéco: comme l’ombre d’un doute sur la chute de pierre(s) du tunnel

Tunnel Pachéco: comme l’ombre d’un doute sur la chute de pierre(s) du tunnel

Le conducteur d’un véhicule avait averti la police de la chute d’une pierre sur son véhicule, à hauteur du tunnel Pachéco le 6 février dernier, ce qui avait entraîné la fermeture temporaire de cet ouvrage. BELGA

L’administration de la Mobilité a relevé que la(les) pierre(s) qui aurai(en)t endommagé le véhicule ne provien(nen)t pas du tunnel Pacheco.

L’administration bruxelloise de la mobilité s’interroge sur les éléments matériels de l’incident présenté comme la chute d’une ou de pierre(s) du tunnel Pachéco sur une voiture le 6 février dernier, a indiqué le ministre bruxellois de la Mobilité Pascal Smet, devant la commission spéciale du parlement bruxellois chargée de se pencher sur les circonstances de la dégradation des tunnels de la capitale.

Le conducteur d’un véhicule avait averti la police de la chute d’une pierre sur son véhicule, à hauteur du tunnel Pachéco le 6 février dernier, ce qui avait entraîné la fermeture temporaire de cet ouvrage qui passe sous la petite ceinture, à hauteur du boulevard du Jardin Botanique.

Selon Pascal Smet, l’administration de la Mobilité a relevé que la(les) pierre(s) qui aurai(en)t endommagé le véhicule ne provien(nen)t pas du tunnel dont l’entrée se situe sur le territoire de la Ville de Bruxelles et la sortie débouche sur Saint-Josse-ten-Noode.

Aucune plainte n’a pas ailleurs été déposée, a-t-il ajouté.