TC DINANT

Suspension probatoire pour un jeune soupçonné d’avoir passé un ami à tabac à Rochefort

Suspension probatoire pour un jeune soupçonné d’avoir passé un ami à tabac à Rochefort

- EdA - Florent MAROT

Le tribunal correctionnel de Dinant a accordé, mercredi, la suspension probatoire du prononcé à un individu poursuivi pour des coups portés à un ami le 28 décembre 2015 à Rochefort.

Cinq jeunes, parmi lesquels figuraient la victime et le prévenu, consommaient des bières le jour des faits. En raison d’un différend, le prévenu, né en 1993, s’était à un moment levé, avait attrapé un ami par le cou, puis lui avait donné, au sol, trois coups de poing et deux coups de pied. «Il est ensuite allé travailler après avoir bu toute la nuit. Il y avait des traces de sang sur le mur de l’appartement, sur un ordinateur, au sol. La victime a eu la tête fortement tuméfiée. Le prévenu était en rage, il a clairement remis le feu aux poudres en relançant un différend entre la victime et son ami», a précisé le parquet de Namur.

Le président du tribunal a évoqué «une scène d’une violence inouïe.» La victime avait d’ailleurs subi une incapacité de travail de 14 jours.

Lorsque les ambulanciers étaient arrivés sur place, ils n’avaient pas osé se prononcer sur le pronostic vital. La victime souffrait d’une fracture maxillo-faciale et d’une entorse cervicale. Elle a failli perdre un œil et aurait pu être paralysée.

Le parquet de Namur avait requis douze mois de prison tandis que la défense avait plaidé la suspension probatoire du prononcé avec pour condition une formation en gestion de la violence.