POLITIQUE

Pressions politiques pour adapter un audit de la cour des comptes sur la CREG

Pressions politiques pour adapter un audit de la cour des comptes sur la CREG

La présidente de la CREG est clairement pointé du doigt. Belga

Selon le site d’information Apache, la présidente de la CREG a fait modifier plusieurs points cruciaux d’un audit mené l’an passé par la cour des comptes sur le régulateur belge du secteur énergétique, ce que ce dernier dément.

Le rapport publié fin 2015 comportait plusieurs remarques, notamment sur les possibilités de sanctions.

Mais selon Apache, qui a pu consulter des documents internes, la présidente de la CREG, Marie-Pierre Fauconnier, a fait adapter le rapport final, de manière à ce que plusieurs passages critiques soient supprimés, notamment au sujet d’une plainte de la CREG contre le gouvernement qui date de 2012.

Avant sa nomination à la présidence du régulateur, Marie-Pierre Fauconnier était directrice générale du service énergie au SPF Economie. «Avec elle à sa tête, la CREG a effectué un virage à 180 degrés, alignant à nouveau le régulateur du secteur et les autorités politiques», écrit notamment Apache.

De son côté, la CREG a affirmé avoir suivi «à la lettre» les procédures légales relatives à cet audit. «Sur base des remarques formulées dans un document publique, la cour des comptes a modifié le rapport d’audit. En tant qu’organisation, la CREG ne peut accepter que sur base d’un amalgame d’éléments partiels, faux et sortis de leur contexte, on dresse un tableau de l’institution qui ne correspond pas à la réalité», a-t-elle réagi.