CYCLISME

Orica GreenEdge et Katusha quittent le Mouvement pour un Cyclisme Crédible

Orica GreenEdge et Katusha quittent le Mouvement pour un Cyclisme Crédible

Katusha, l’équipe de Jurgen Van den Broek sort du Mouvement pour un Cyclisme Crédible. Belga

Deux équipes du WorldTour, Orica-GreenEdge et Katusha ont annoncé ce mardi avoir quitté le MPCC (Mouvement pour un Cyclisme Crédible).

La formation australienne a pris sa décision «sur base d’une évaluation des initiatives actuelles et des efforts déployés pour un sport sain.» L’équipe russe où évolue désormais Jurgen Van den Broeck, estime qu’il a conflit de règlements entre l’UCI et le MPCC. Celui-ci devrait en particulier supprimer sa règle de suspendre collectivement une formation si plusieurs cas de dopage sont détectés en son sein durant une courte période.

«Au cours des années, l’UCI a adopté quelques règles du MPCC comme la sanction collective contre une équipe en cas de multiples infractions sur le dopage», précise Katusha qui estime que cette règle n’a donc plus de raison d’être au sein du MPCC.

Les récents cas positifs de Luca Paolini et Eduard Vorganov n’ont pas conduit la Commission disciplinaire de l’UCI à suspendre l’équipe russe, précise Katusha. Or, le MPCC estime qu’une suspension de l’équipe doit être d’application.

«Comme le MPCC n’a pas amendé son règlement, il y a une différence de règle avec celle de l’UCI et cela mène à une situation conflictuelle», estime Katusha d’où sa décision de quitter le MPCC.

Possible sanction de l’UCI contre Katusha

«En outre, une suspension de Katusha par le MPCC dans une course du WorldTour violerait le règlement de l’UCI sur la participation obligatoire et conduirait la Commission de discipline (de l’UCI, NDLR) à prendre une sanction contre l’équipe», justifie encore Katusha.

«Katusha va continuer à appliquer les autres règles du MPCC comme l’interdiction de l’utilisation du Tramadol et l’obligation pour un coureur de respecter plusieurs jours de repos en cas d’effondrement des niveaux de cortisols.»

Deux autres formations du WorldTour ont déjà démissionné dans le passé: Lampre-Merida en mars 2015 et LottoNL-Jumbo en juillet 2015. En septembre, l’équipe Astana a été exclue pour non-respect du règlement MPCC.

Des 18 formations WT, il n’en reste plus que sept au sein du MPCC: AG2R, Cannondale, Dimension Data, FDJ, Giant-Alpecin, IAM Cycling et Lotto Soudal. Quatre autres formations belges, continentales, en sont membres: Topsport Vlaanderen Baloise, Wanty-Groupe Gobert, Marlux-Napoleon Games et Wallonie Bruxelles-Groupe Protect.