Le courant passe à nouveau entre les Communes et RESA

Le courant passe à nouveau entre les Communes et RESA

Les Commmunes avaient trinqué du 15 au 19 janvier. Ils ont pu avoir leur apaisement, hier, lors de la réunion avec RESA. Heymans

Les bourgmestres de l’arrondissement ont débriefé les incidents de janvier avec RESA. Des échanges constructifs de part et d’autre de la table.

+ Suivez toute l'actualité de Huy-Waremme sur la page Facebook de l'Avenir Huy-Waremme

Après les coupures de courant de la mi-janvier qui ont impacté plusieurs communes de notre arrondissement, la réunion était très attendue. Hier après-midi, les bourgmestres de Huy-Waremme se retrouvaient au siège de RESA pour débriefer ce fameux black-out. Pour demander des comptes à l’intercommunale mais aussi pour éviter que de pareils incidents ne se reproduisent à l’avenir.

Manu Douette, le bourgmestre de Hannut dont le territoire a été particulièrement touché par les pannes de courant, est sorti satisfait de cette réunion, «qui s’est déroulée dans un climat très constructif. Ils ont pris note de toutes nos demandes…».

On se souvient que le mayeur hesbignon était particulièrement virulent à l’encontre de RESA estimant que la Hesbaye hannutoise était moins bien lotie en termes d’équipements par l’intercommunale. «Ils nous ont présenté des chiffres et des graphiques démontrant que les investissements étaient répartis partout de manière uniforme. Maintenant, je dois encore analyser ces chiffres… Par ailleurs, ils nous ont aussi expliqué que des coupures de lignes étaient aussi survenues sur des équipements récents.»

La communication de RESA avait aussi été pointée du doigt lors de la crise. L’intercommunale a reconnu ses erreurs en ce domaine et a fait des avancées. «On a convenu d’avoir des échanges d’infos dans les deux sens, poursuit Manu Douette. Dans nos communes, quand on constate des situations potentiellement problématiques, on les fera remonter vers RESA. Et à l’inverse, en cas de coupures, chaque bourgmestre a reçu un numéro de téléphone où il aura les informations en temps réel. RESA a aussi pris note des numéros de GSM de nos planu (NDLR: les planificateurs d’urgence dans chaque commune).»

Les travaux urgents terminés… en avril

RESA et les bourgmestres Huy-Waremmiens ont aussi fait le point sur les réparations toujours en cours. «Tout ce qui est urgent ou encore problématique, comme par exemple un pylône plié, un poteau qui risque de tomber, sera terminé dans le courant du mois d’avril, détaille Manu Douette. Pour le reste, ça sera dans le courant de l’année. Par exemple pour Hannut, on a compté qu’il y avait entre 20 et 25 poteaux à changer. On nous a aussi expliqué que pour l’ensemble de la province, il y a environ 900 km de lignes moyenne tension qui devraient être enterrés. Mais ça coûte cher, cela dépend des plans d’investissements…»

Suite à cette réunion nous avons sollicité la réaction de RESA qui, à ce stade, n’a pas jugé utile de communiquer avec la presse.

Indemnisation: l’inconnue

La question de l’indemnisation a été posée par les bourgmestres. De son côté, RESA n’a toujours pas eu de réponse du fonds des calamités. La CWaPE, Commission wallonne pour l’énergie, doit aussi se prononcer pour déterminer ou non le caractère exceptionnel de ces intempéries.

«Mais dans un cas comme dans l’autre, insiste Manu Douette, on conseille aux habitants d’envoyer un recommandé à RESA dès maintenant pour éviter de dépasser le délai des 60 jours (mi-mars) au terme duquel les demandes ne seront plus recevables.» RESA de son côté transfère les courriers à son assureur.