Télé

Jean-Luc Mélenchon sur le conflit syrien: Poutine "va régler le problème en éliminant Daech"

Invité de l'émission "On n'est pas couché", Jean-Luc Mélenchon a donné un avis tranché sur le conflit syrien. Il a félicité Vladimir Poutine pour ses interventions musclées en Syrie.

Samedi soir, Jean-Luc Mélenchon était l’invité de l’émission On n’est pas couché diffusée sur France 2.  L’homme qui vient de lancer sa candidature pour les élections présidentielles de 2017 n’a pas mâché ses mots sur Vladimir Poutine et le conflit syrien. À la question «Poutine, est-ce que vous êtes pour ce qu'il est en train de faire en Syrie ? » posée par la chroniqueuse Léa Salamé, le politique a répondu sans détour : « Oui, je pense qu’il va régler le problème en éliminant Daech. »

Yann Moix tente alors d’intervenir pour éclaircir la situation du conflit syrien et préciser le rôle de Moscou dans cette guerre. « Sur 9000 sorties aériennes des Russe,  seulement 300 ont visé Daech, ils visent l’opposition syrienne », précise alors Léa Salamé venant à la rescousse de son collègue qui ne parvient pas à finir son explication face à un Mélenchon à l’avis très tranché. Selon lui, ces chiffres sont mensongers car « la 1re victime d’une guerre est la vérité. Je suis pour que Daech soit vaincu et que les Kurdes gagnent. »

Mais comme lui fait remarquer la chroniqueuse, ce ne sont « pas les Kurdes qui gagnent mais Bachar el-Assad ». Yann Moix appuie les propose de Léa Salamé en ajoutant « : « Vous savez très bien qu’aucune frappe depuis le mois d’octobre n’a concerné Daech. » Mais Jean-Luc Mélenchon campe sur ses positions et affirme que « ce n’est pas vrai » et donne encore une fois des bons points à la Russie : « ce sont les Russes qui ont coupé les communications qui sortaient le pétrole de Daech pour faire de la contrebande par la Turquie. Et c’est ça qui a été bombardé donc je félicite les Russes d’être parvenus à couper cette liaison si bien que Daech va être étranglé. »

« Mais vous voyez bien qu’il y a une alliance entre l’Iran et Poutine actuellement pour abattre les rebelles anti-Assad afin de se retrouver avec deux pièces sur l’échiquier qui est Bachar el-Assad d’un côté et Daech de l’autre..., enchaîne Yann Moix. Donc Poutine est bien en train d’éliminer la rébellion en ce moment et d’écraser une partie des populations civiles. Vous êtes d’accord avec ça ? »

Encore une fois, Jean-Luc Mélenchon répond par la négative, persiste et signe. « Ce que vous dites ne correspond pas aux faits », argue-t-il aux chroniqueurx de Laurent Ruquier. "Tout est de la propagande, tous les bombardements massacrent tout le monde. Je ne suis pas pour les bombardements. Cette pauvre population est prise dans une guerre qui ne la concerne même pas, qui est une guerre d'oléoducs et de gazoduc. » Exaspéré, l’invité politique de l’émission conclut par : « Quand vous voyez notre ennemi en Afghanistan quid evient notre allié en Syrie, tout ça est absurde. Il faut rétablir l'ordre, et l'ordre passe par le fait que l'on élimine Daech de là. »