PRO LEAGUE

Le Standard écrase Charleroi et reste en course pour les play-off 1

Le Standard écrase Charleroi et reste en course pour les play-off 1

Trebel après le 2-0 Belga

Le Standard prend les commandes après un quart d'heure de feu. Trebel et Dossevi confortent l'avance rouche par deux buts splendides. Voici, en images, ce qu'il faut retenir de ce «derby wallon».

Un duel wallon qui sent bon la poudre

Une demi heure avant le coup d’envoi, les premiers pétards résonnent dans les tribunes liégeoises. Inévitable, sans doute, au vu de l’ambiance qui entoure cette rencontre.

Pourtant, les supporters carolos déploient une banderole pacifique, promettant de ne pas surenchérir auxdébordements dont ont été coupables les supporters rouches lors du match aller.

Le tifo des Ultras Inferno liégeois est tout aussi remarquable. Pas un mot injurieux ni dessin provocateur, mais une cible pointée vers les play-off. Et ce soir, les Zèbres sont dans la ligne de mire, qui restera au stade de la métaphore, pour que seul parle le sport.

 

Un départ de feu

La pluie battante aura bien entamé la pelouse, mais certeinement pas les intentions des 22 acteurs. Le match commence sur les chapeaux de roues, et le marquoir aurait vite tourné en faveur des Zèbres si Guillaume Hubert n’étit pas attentif. Il coupe bien l’angle devant Pollet à la 3e minute, et vole le ballon dans les pieds de Ndongala à la huitième minute.

C’est pourtant le Standard qui ouvre la marque juste avant le quart d’heure, des oeuvres d’Ivan Santini: l'attaquant rouche dévie victorieusement de la tête un corner de Trebel.

Le Sporting Charleroi accuse le coup, mais redresse ensuite la tête, se montrant entreprenant dans la profondeur. Clinton Mata s'offre un beau tir après la demi heure, mais sa frappe n'est pas cadrée. Avant la pause, le centre de Ndongala glisse des mains de Hubert, mais Perbet ne parvient pas à profiter de l'approximation du portier rouche.

Si Charleroi est maître du jeu long, le Standard règne sur les phases arrêtées. Santini manque de peu le cadre de la tête (encore), sur coup franc. Dossevi aurait pu recevoir un pénalty après un contact avec Tainmont à la trentième minute.

Trebel surprend et épate

Il ne fallait pas arriver en retard pour le début de la seconde mi-temps! Trebel met tout le monde d'accord après trois minutes seulement. Seul aux abords du rectangle, à gauche, il a tout le temps d'armer un tir flottant et rapide: 118 km/h! Ce n'est pas sans rappeler son magnifique but en coupe contre Genk en janvier.

2-0: le scénario idéal se dessine pour le Standard. Charleroi, par contre, se prépare à vivre une fin de soirée difficile. Les Zèbres ne vibreront plus beaucoup après cela: un poteau et un but annulé sur hors-jeu (non existant) de Perbet ne suffiront pas à relancer le match.

Dossevi, comme promis

Très fort ce soir, Matthieu Dossevi réalise son tweet polémique. Récupérant le ballon sur la gauche du terrain à la 68e, il passe en revue la défense carolo, puis place le ballon au fond, d'un intérieur du pied en toute finesse. En marquant de la sorte, il a le droit de s'offrir... la part du lion (toujours dans le registre de la métaphore, bien sûr).

Le Standard toujours en course, les Zèbres en danger

Au-delà du score sans appel, c'est surtout le classement qui compte, à trois journée de la fin de la phase classique du championnat. La bonne opération est bien évidemment effectuée par le Standard, qui rejoint Zulte Waregem à la septième place (37 points), à un point de Charleroi (38 pts), sixième et dernier club sélectionnable pour les play-off 1.

Rien n'est joué dans la course aux play-off 1: trois équipes se tiennent dans un mouchoir de poche. Zulte reçoit Malines samedi, et peut chiper la sixième place aux Zèbres en cas de victoire. Le Sporting se trouve dans la même situation que le Standard après sa défaite à Westerlo: sans joker et n'ayant pas son destin en mains, il faut prendre le maximum de points, en espérant un faux-pas du ou des concurrents directs. Mais Zulte Waregem part favori de ce petit jeu, car les Flandriens ont le calendrier le plus abordable des trois formations. Avec 41 points, Genk n'est pas encore à l'abri, bien que dans une position confortable.

Pro League

Classement
# MJ V D N B P
1 Beerschot 14 9 4 1 38/33 28
2 KRC Genk 14 8 2 4 31/18 28
3 FC Bruges 14 8 3 3 29/11 27
4 Antwerp 14 7 3 4 26/19 25
5 Standard 14 6 2 6 17/12 24
6 Charleroi 14 7 5 2 22/16 23
7 Anderlecht 15 5 2 8 25/20 23
8 Courtrai 14 5 5 4 21/21 19
9 OH Louvain 13 5 4 4 23/24 19
10 Cercle Bruges 14 6 8 0 21/25 18
11 Eupen 14 3 3 8 17/21 17
12 La Gantoise 14 5 8 1 21/23 16
13 Ostende 14 4 6 4 18/18 16
14 Zulte-Waregem 15 4 8 3 21/30 15
15 FC Malines 14 3 7 4 20/26 13
16 Waasland-B. 14 3 8 3 19/30 12
17 St-Trond 14 2 7 5 17/27 11
18 Mouscron 13 2 7 4 9/21 10