ATTENTATS DE PARIS

Salah Abdeslam se serait caché jusqu’au 4 décembre à Schaerbeek

Salah Abdeslam se serait caché jusqu’au 4 décembre à Schaerbeek

L’appel à témoins lancé dans la foulée des attentats du 13 novembre. AFP

De nouvelles révélations ce vendredi affirment que le principal suspect en fuite des attentats de Paris était resté 20 jours dans un appartement de Schaerbeek.

C’est la Dernière Heure qui l’affirme: Salah Abdeslam s’est caché pendant trois semaines à Schaerbeek. Il y aurait été déposé le 14 novembre par Ali Oulkadii, qui a reconnu avoir véhiculé Salah Abdeslam à travers Bruxelles après les attentats. Il aurait ensuite séjourné jusqu’au 4 décembre dans un appartement de la rue Henri Bergé.

Salah Abdeslam aurait fini par prendre la fuite dans la précipitation alors que deux perquisitions étaient menées à Schaerbeek.

Le parquet fédéral n’a fait aucun commentaire.

Chez l’Ensivalois Mohamed Bakkali

Pour rappel, le 9 décembre dernier, la police judiciaire fédérale perquisitionnait l’appartement de la rue Henri Bergé et découvrait une empreinte digitale de Salah Abdeslam de même que du matériel pouvant servir à confectionner des explosifs ainsi que des traces de TATP. L’appartement avait été loué sous une fausse identité utilisée par Mohamed Bakkali un des suspects appréhendés.

Installé à Bruxelles depuis deux ans, Mohamed Bakkali, un Verviétois (Ensival) de 28 ans, avait été interpellé le 26 novembre à son domicile. Son mandat d’arrêt – délivré pour «assassinats terroristes et participation aux activités d’un groupe terroriste» – a depuis été prolongé pour trois mois (à dater de décembre). Il avait été arrêté car soupçonné d’avoir loué – dès fin septembre et sous un faux nom, encore une fois – une villa à Auvelais (perquisitionnée au matin du 26 novembre), dans la commune de Sambreville, où les auteurs des attentats de Paris auraient entreposé armes et explosifs.