Les carnets de Jean Schmitz : Bénédiction papale à Leffe (26 & 27 février)

Revivez la guerre 14-18 et la vie des Namurois durant l'occupation allemande à travers les yeux du chanoine Jean Schmitz et de ses carnets débutés le 23 août 1914.

Jean Schmitz raconte

C’est à partir de ce 23 août 1914 tragique, date de l’entrée des Allemands à Namur et à Dinant, que commence le carnet du du chanoine Jean Schmitz, secrétaire particulier de l’évêque de Namur Mgr Heylen.

Ce document inédit, qui relatera jour après jour la vie quotidienne des Namurois durant toute l’occupation, sera désormais notre fil conducteur principal pour cette série de longue haleine.

Quant aux journaux namurois, La Province de Namur disparaît, ses bureaux étant incendiés ; L’Ami de l’Ordre subsistera, mais sous contrôle allemand.

Samedi 26 et dimanche 27 février 1916

La réponse au Livre Blanc commence à se répandre partout et on la recherche avec fureur. J’en connais déjà trois éditions, deux en brochure, et une en grande feuille.

Le Chanoine Tharsicius qui a vu le Nonce, m’assure qu’il devient de plus en plus indisposé contre les Allemands. Il est maintenant en froid avec Von der Lancken, qui lui a menti. Le même Von der Lancken lui a dit qu’il se demandait comment la réponse de Mgr l’Evêque au Livre Blanc a pu sortir, que ce n’est certainement pas le fait de Monseigneur, ni du Chanoine Tharsicius.

Celui-ci a vu Norz, le rédacteur de l’Information, qui lui passera régulièrement des découpures du XXe siècle, rédigé au Havre. Norz a été condamné par les tribunaux belges à 24.000 frs de dommages-intérêts pour les affaires de dom Germain Morin.

Samedi, Mgr s’est rendu à Leffe. Sermon à l’église, où il a donné la bénédiction papale. M. le Curé Baelde a eu des difficultés avec les Allemands, pour avoir distribué des secours à une fille qui se méconduisait avec eux.