LIBRAMONT

Rebondissement: les médecins de Libramont soutiendront Vivalia 2025

Rebondissement: les médecins de Libramont soutiendront Vivalia 2025

Quelle saga, ce feuilleton Vivalia 2025! ÉdA

Le président du conseil médical de Libramont dit avoir toutes les garanties que les investissements promis se feront dans son hôpital. Vivalia 2025 n’est donc plus bloqué!

C’est à un fameux rebondissement, coup de théâtre – comme vous voulez – auquel on a assisté ce mardi soir lors de la séance du conseil d’administration de Vivalia.

Au nom du conseil médical du CHA à Libramont, son président, le Dr Henri Germanos, a annoncé que les médecins qu’il représente “disposaient cette fois de garanties écrites de la part du gestionnaire pour trois investissements importants prévus pour le CHA”.

Il s’agit de la résonance magnétique RMN, une salle d’angiographie et l’installation d’une cabine à haute tension.

Les bons de commande pour ces trois investissements viennent d’être signés.

Ils n’avaient pu l’être avant le 1er février, date à laquelle 63% des médecins du CHA, en assemblée générale, avaient rejeté le projet d’accord de Noël du Dr Gillet, patron médical de Vivalia.

Ce refus des médecins libramontois compromettait le projet d’hôpital bi-site en 2025 pour Vivalia et sa localisation souhaitée à Habay par le gestionnaire politique.

Mais au cours des quinze derniers jours, un intense travail de lobbying politique et médical a permis de réorienter la tendance. Et surtout d’apporter enfin des garanties écrites au corps médical libramontois.

 

Dr Germanos: «Nous ne voulions pas bloquer un processus»

 

Mais qu’à présent les bons de commande sont signés, les médecins libramontois disent avoir toutes les garanties pour soutenir le projet Vivalia 2025.

Le Dr Germanos nous l’a confirmé ce soir: “Nous avons toujours pris nos responsabilités à la clinique de Libramont. Nous ne voulons pas arrêter un projet Vivalia 2025 qui est si important pour l’avenir des soins de santé dans cette province. C’était navrant de voir qu’on allait s’enliser dans une querelle géographique d’Arlonais qui ne voulaient pas faire 10 km de plus pour aller à Léglise et de Libramontois qui ne voulaient pas faire de même en direction de Habay. Nous laissons le gestionnaire faire son choix de la localisation dans quelques semaines en fonction de l’étude qui a été commandée”, termine le Dr Germanos.

L’étude en question, c’est celle qui a été confiée pour une implantation à Habay au bureau d’architectes A.3 de Joël Collard, qui avait déjà remis préalablement un rapport sur une localisation à Léglise.

Ses conclusions devraient être connues courant du mois de mars.

 

Habay reprend de la consistance

 

Tout risque d’aller très vite maintenant. L’avant-projet Vivalia 2025, définitif, va être déposé en mars chez le ministre Maxime Prévot à Namur et suivre tout le cheminement des subsidiations.

Argument qui a aussi pesé dans la balance: une partie des subsides du gouvernement wallon pourront aller directement au CHA à Libramont pour l’aménagement de modulaires devant accueillir les lits de Sainte-Ode pendant la période intermédiaire 2016-2025 (financement public 1,7 million d’euros par an).

On voit mal maintenant une nouvelle AG des médecins à Libramont venir désavouer la nouvelle position du conseil médical du CHA, qui a été actée ce soir dans un PV à la séance du CA de Vivalia.

Mardi soir donc, l’option d’un futur grand hôpital dans les dix années à venir à Habay a repris une sacrée consistance. Quelle saga, ce feuilleton Vivalia 2025! Des épisodes à rebondissements, pires que la série “Urgences”.