MARTELANGE

Le carnaval de Martelange en photos

Des milliers de visiteurs ont applaudi quelque trente chars et groupes, six cents carnavaleux qui ont mis durant deux heures le feu à la cité ardoisière.

L’an dernier pour son 20e anniversaire, le carnaval des ardoisiers se voulait être transfrontalier, le cortège partant côté luxembourgeois de la frontière à la Rombach pour traverser la Nationale 4 et se terminer au centre de la localité. Cette année, sous un ciel plombé, le cortège heureusement lui bien coloré, a repris son tracé habituel au départ du centre culturel et de la maison de village.

Les festivités du 21e carnaval étaient présidées par Jean-Claude II, alias Jean-Claude Mores, 52 ans, et toujours célibataire. Il avait à ses côtés la princesse Pauline Warrand, le petit prince Florent Daloze et la petite princesse Lily Rausch. Le carnaval de Martelange, certes ce n’est pas Rio, cela n’empêche que c’est la plus grandiose de toutes les fêtes populaires à la cité ardoisière.

L’esprit carnaval a toujours été présent dans l’esprit des Martelangeois depuis plus d’un siècle maintenant. Dimanche, malgré un réel temps de Toussaint, la foule afflue petit à petit à la cité ardoisière, même de nombreux voisins grand-ducaux avaient fait le déplacement. Une foule admirative devant des costumes et des chars rivalisant d’imagination. Coutumier du carnaval depuis son enfance, le prince Jean-Claude II y participe activement au sein des «Poules de Martelange», groupe issu d’une bande d’amis qui tente fièrement, depuis une décennie, de faire honneur aux traditions locales. C’est donc tout naturellement qu’il les a choisis comme suite princière.