MOUSCRON

Dicogel: incendie dans l’atelier mécanique

Vendredi soir, vers 22 heures, les pompiers de Mouscron ont été appelés sur un incendie chez Dicogel. L’incident, localisé dans l’atelier, est probablement dû à «un court-circuit».

Lorsque les sapeurs-pompiers de Mouscron arrivent chez Dicogel, il n’est pas encore 22 heures, ce vendredi. Le site de production de fruits et légumes surgelés est très vaste dans le zoning du Portemont et c’est à l’arrière que les hommes du feu constatent que des flammes sortent par l’une des fenêtres du bâtiment. «C’est un compresseur qui a pris feu dans l’atelier mécanique. C’est probablement un court-circuit» pense Yves Devinck, l’administrateur délégué.

Au-delà de regretter des dégâts importants par le feu et l’eau nécessaire, notre interlocuteur était toutefois rassuré par trois points: «Il n’y avait personne dans l’atelier. C’est lorsque des membres du personnel ont commencé à voir arriver de la fumée dans une autre pièce qu’ils ont justement entendu l’alarme se déclencher. La sécurité a donc très bien fonctionné. L’incendie est aussi resté localisé dans l’atelier car tout est bien séparé, avec du béton partout. Enfin, la dernière satisfaction a été de voir les pompiers arriver très rapidement sur place pour avoir cet incendie rapidement sous contrôle». Ces dégâts ne freineront en rien le rythme du triage, du lavage, du découpage, de la surgélation ou encore de l’emballage.

C’est un peu plus de deux heures plus tard que les deux camions et le véhicule de commandement ont pu rentrer à la caserne. Deux agents de la police zonale de Mouscron étaient également présents sur le lieu durant toute la durée de l’intervention localisée entre deux autres usines à la production importante, à savoir les chips Croky et l’huile de lin Vandeputte.