RÉCOMPENSES

Victoires de la musique: pluie d'hommages et sacres surprises

La 31e édition des victoires de la musique, très variée, était dédiée aux victimes des attentats du 13 novembre à Paris.

Le grand mélange des genres, c’est un peu inhérent à ce type de célébration. La 31e édition des victoires de la musique a commencé avec Vianney tout seul avec sa petite guitare pour un hommage à Michel Delpech, un Quand j’étais chanteur à moitié convainquant. Suivi de Louane (album révélation) et de son tube Avenir. Avant Véronique Sanson, magistrale au piano. Parce que les victoires, c’est aussi un concert géant, en direct du Zénith de Paris avec une bonne vingtaine de performances inédites. Et dès le générique qui l’a annoncé, cette soirée était dédiée à la mémoire des victimes des attentats du 13 novembre. Avec quelques autres hommages aussi comme à Delpech donc, ou à David Bowie, plus tard.

La première récompense de la soirée, c’est celle de l’album rock, remise au duo Les Innocents, pour Mandarine qui marquait l’an dernier leur retour aux affaires après 15 ans de séparation. Ils repartent avec la quatrième victoire de leur carrière.

Maître Gims a mis l’ambiance avec ses innombrables potes «Sapés comme jamais », en concours pour la meilleure chanson originale de l’année, en concurrence avec Johnny Hallyday, notamment, qui jouait le soir même à 500km de là, à Périgeux et qu’on attendait sur le plateau plus tard dans la soirée.

On a aussi vu le DJ producteur The Avener sauter de joie pour la victoire de l’album de musique électronique, des rappeurs remercier leur maman, la famille Chédid mettre toute une salle debout avec ses «vibrations d’amour », le rappeur Nekfeu (récompensé pour l’album de musiques urbaines) ou Kendji Girac accompagnés de l’orchestre de l’émission. Le mélange des genres, on vous disait.

Cette édition était bien plus ouverte que les précédentes. Comme en 2015 où Christine and The Queens était nommée dans cinq catégories (elle a quand même raflé les deux prix, clip et concert, pour lesquels elle était nommée cette année) ou 2014, où là c’était Stromae le roi, avec six nominations. Il a fallu attendre un peu pour connaître les lauréats des catégories reines annoncées vers la fin d’une soirée qui, comme chaque année, n’évite pas quelques longueurs.

Il y a eu quelques bons moments comme la folle prestation d’Hyphen Hyphen, le sourire fantastique de Yael Naim pour sa victoire de l’artiste féminine ou encore le joli trio Louane, Jeanne Cherhal et Véronique Sanson pour un medley de William Sheller, très ému au premier rang, qui a fini derrière le piano pour Un homme heureux, avant de repartir avec une victoire d’honneur…

Le palmarès

Artiste masculin

Vianney

Artiste féminine

Yael Naim 

Album révélation

"Chambre 12", de Louane

Révélation scène

Hyphen Hyphen

Album de chansons

"De l'amour", de Johnny Hallyday

Album rock

"Mandarine", des Innocents

Album de musiques urbaines

"Feu", de Nekfeu

Album de musiques du monde

"Homeland", de Hindi Zahra

Album de musiques électroniques ou dance

"The Wanderings of the Avener", de The Avener

Chanson originale

"Sapés comme jamais", de Maître Gims (paroles de Maître Gims, musique de Maître Gims et Renaud Rebillaud)

Spectacle musical/Tournée/Concert

Christine and The Queens

Vidéo-Clip 

"Christine", de Christine and The Queens (réalisé par Jack)

Victoire d’honneur

William Sheller