article abonné offert

Benoît Segard se dit droit dans ses bottes

Benoît Segard se dit droit dans ses bottes

Benoît Segard, président du CPAS de Mouscron. «Peut-être n’avons-nous pas été bien défendus…» ÉdA – 204039025177

Tant le tribunal du travail de Tournai section de Mouscron (première instance) que la cour du travail de Mons (appel) ont indiqué dans leurs attendus que la pratique du blocage immédiat du paiement du RIS était systématique au sein du CPAS de Mouscron lorsqu’un élément neuf intervenait dans un dossier.

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous avez lu 82 des 439 mots de cet article.
Abonnez-vous ici pour connaître la suite.
déjà abonné? identifiez-vous ou activez ici votre accès numérique
Mot de passe oublié?