HERSTAL

Harcelée sur les réseaux sociaux, une ado se suicide à Herstal

Harcelée sur les réseaux sociaux, une ado se suicide à Herstal

La jeune Madison a mis fin à ses jours mardi. Montage ÉdA

Madison, une ado de 13 ans, a mis fin à ses jours mardi à Herstal, près de Liège. Une fois de plus, le harcèlement sur les réseaux sociaux est pointé du doigt.

Une fois de plus, c’est un suicide qui interpelle, qui choque et qui soulève de nombreuses questions. Madison Wintgens, une jeune adolescente de Herstal, en région liégeoise, a mis fin à ses jours ce mardi, indique Sudpresse ce vendredi.

La jeune fille a mis fin à ses jours au domicile familial, plongeant son entourage et de nombreuses personnes dans l’effroi. Selon les témoignages recueillis par nos confrères, Madison Wintgens subissait régulièrement du harcèlement, principalement via les réseaux sociaux Facebook et Instagram. Des messages de méchanceté répétés auraient donc pu contribuer au geste fatal de l’adolescente. L’adolescente, qualifiée de souriante, n’a pas laissé de lettre ou expliqué son geste d’une autre manière.

Le cyberharcèlement est donc à nouveau mis en cause, puisque les réseaux sociaux constituent une caisse de résonance nouvelle et toute particulière au harcèlement entre les jeunes.

Ces derniers mois, en Belgique et ailleurs dans le monde plusieurs faits divers relativement similaires ont marqué les esprits. On se souvient notamment du suicide de Laura Anzalone, 12 ans, en décembre dernier à Durbuy.

C’est sur les réseaux sociaux notamment qu’une forme de mobilisation se met en place pour éviter que de tels drames se reproduisent. L’ASBL Chut-e s’est créée pour sensibiliser le public à cette cause et est à l’origine de la page Facebook «Harcèlement scolaire, il est grand temps de dire stop».

LIRE AUSSI | « Harcèlement, peine de cœur, il faut s’exprimer »

L’interview de Jean-Yves Hayez, pédopsychiatre, suite au suicide de la jeune Laura en décembre dernier.


Nos dernières videos