JUDO

Renaud Malache au National au mérite

Renaud Malache au National au mérite

Renaud Malache a déjoué les pronostics et s’est qualifié pour les finales nationales, à Herstal. ÉdA – Alan MARCHAL

Malgré sa surdité, Renaud Malache, du J.C. Saint-Denis, s’est qualifié pourles finales nationales. Une leçon de courage.

«Je désirais tellement monter sur ce podium régional. C’est génial! » S’il était un judoka comblé par sa qualification pour les finales des championnats de Belgique, c’est bien Renaud Malache. Et pour cause, le sociétaire du Judo Club Saint-Denis a surmonté bien des obstacles pour en arriver là…

En effet, contrairement à l’ensemble des compétiteurs présents ce week-end sur les tapis du Blocry, le Walhinois de 19 ans a combattu avec un handicap. «Je suis sourd depuis que j’ai contracté une méningite, à l’âge de 4 mois, raconte l’élève de Christian Devos. Même si je porte un implant durant mes rencontres, ça reste très compliqué pour moi d’entendre tout ce qui se passe autour.» Des consignes des arbitres aux conseils de ses coaches, Renaud doit doubler d’efforts pour rester concentré, quitte à freiner ses ardeurs.

«Toujours à fond»

«C’est une force de la nature, un garçon très ambitieux mais aussi très nerveux, explique son professeur. Avec ses parents, on fait tout pour essayer de le canaliser. Si on ne fait pas ça, il est capable de monter très vite dans les tours et de louper son combat. Heureusement, en quelques années, on est parvenu à lui faire comprendre que c’était dans son intérêt de se calmer sur un tatami. Alors, parfois il retombe dans ses travers et perd des combats bêtement, mais de plus en plus il réussit à se contrôler, à prendre le temps de nous écouter et à respecter les consignes, comme aujourd’hui (samedi, NDLR).» Résultat des courses? Trois victoires et une médaille de bronze synonyme de qualification pour les finales nationales de ce week-end, à Herstal.

Déjà assuré de faire partie du top 8 belge de sa catégorie après avoir terminé cinquième en octobre dernier lors des derniers championnats d’Europe de judo réservés aux sourds et malentendants, Renaud Malache a atteint un de ses principaux objectifs de la saison. «Pour moi, aller au National malgré mon handicap est une vraie récompense, sourit-il. C’est la preuve qu’en s’entraînant beaucoup (il suit également des cours de judo en Flandre, à Herezele, NDLR), on peut réaliser de belles choses. Et puis, ce résultat me motive aussi pour la suite: je ne sais pas ce qui m’attend à Herstal mais je veux croire en une médaille.» Un nouvel objectif pas si irréaliste que ça, selon Christian Devos: «Plus je le côtoie, plus je me dis que son handicap est une force. Il a une telle envie de prouver à tout le monde qu’il peut surmonter tous les obstacles. Ce week-end encore, malgré le fait qu’il se trouve dans une catégorie compliquée avec des judokas très costauds, il s’est défoncé pour aller chercher cette médaille. C’est impressionnant. Avec une telle mentalité, rien n’est impossible pour lui.»