BIEN-ÊTRE

En vacances, on prend du poids

En vacances, on prend du poids

Une étude montre que 61% des personnes prennent du poids en vacances et qu’elles ne s’en rendent pas forcément compte. RelaxNews

Une semaine de repos et hop, la plupart d’entre nous prennent quelques centaines de grammes qu’il est bien compliqué d’éliminer.

Une étude menée à l’université de Géorgie aux États-Unis a suivi 122 adultes, âgés de 18 à 65 ans (32 ans de moyenne), qui sont partis en vacances, une à trois semaines. Les chercheurs ont mesuré la taille, le poids, l’IMC (indice de masse corporelle), le rapport taille-hanche et leur tension une semaine avant leur congé, une semaine après et six semaines plus tard.

Malgré le fait qu’ils augmentaient leur activité physique en vacances, les données ont montré que 61% des participants ont pris du poids pendant cette période de repos, en moyenne 0,7 livre soit l’équivalent de 300 grammes.

On notera cependant que le poids pris au cours de l’étude, au terme des six semaines, était de 0,9 livre, soit 400 grammes. L’étude a aussi montré que l’activité physique baissait à nouveau au retour de congé.

Les résultats enregistraient de grandes disparités entre les participants, certains prenaient jusqu’à trois kilos alors que d’autres perdaient du poids.

Les scientifiques pensent cependant que ces résultats illustrent le problème de «l’obésité insidieuse». On ne prend que quelques grammes, mais sur une longue période, les kilos s’accumulent. Et cette prise de poids peut contribuer à des problèmes de santé par la suite.

Jamie Cooper, en charge de cette étude, pense qu’en général on ne remarque pas avoir pris du poids en vacances, «les gens ne s’en rendent pas compte et c’est pourquoi ils ne le perdent pas suite à leurs vacances».

«Si vous ne prenez que 500 grammes ou un kilo par an et que les trois quarts de cette prise proviennent des vacances, ce n’est pas rien sur une si période courte», précise le professeur Cooper.

L’auteur pense que la cause probable découle d’une augmentation des calories, notamment de l’alcool, consommées en vacances. Les participants à l’étude buvaient en moyenne huit verres par semaine avant leur congé mais leur consommation augmentait jusqu’à 16 verres en moyenne pendant leurs vacances.

Le professeur a cependant tenu à préciser que malgré la prise de poids, les vacances entraînent des bienfaits sur la santé des sujets. Ces derniers enregistraient un niveau moindre de stress et une petite baisse de la tension, et ce même au terme des six semaines de suivi.