TÉLÉ

The Voice : buzz du cœur et problèmes d’haleine

Les dernières auditions à l’aveugle auraient pu tourner court, mais un buzz «du cœur» a été accordé aux coaches qui avaient déjà complété leur équipe.

Dans cette sixième et dernière série d’auditions à l’aveugle, les buzz ne sont pas légion. Les nouveaux qualifiés ne le sont que par un buzz, ou deux pour un seul talent ce soir.

Ce mardi a aussi été la soirée des talents bruts mais à affiner. C’est le cas de Melissa Castiau («Clown» d’Emeli Sandé), Ameline Gobled («Nobody’s perfect» de Jessie J) et Émilie Berthalin («Toxic» de Britney Spears), qui doivent polir leur diamant de voix avant de retenter l’expérience.

The Voice : buzz du cœur et problèmes d’haleine
Julien Feller -
Pour Julien Feller, par contre, c’est justement sa voix qui sauve sa prestation qui démarrait très mal. C’est qu’entre faux départ et un trou de mémoire, le stress de Julien lui a joué des tours. «C’était mal barré, Julien,» relève Quentin Mosimann. Mais le jeune barbu a séduit le DJ français et Stanislas. Ce dernier le félicite d’ailleurs d’avoir récupéré le coup. «Il vaut mieux se planter une bonne fois que de se planter un petit peu pendant tout le concert,» rassure l’homme au chapeau, qui veut parier sur la voix atypique du Tubizien. Pari tenu, car c’est lui que le chanteur choisit pour coach.

Avant ça, les Cats on trees ont craqué sur Célestine Bastens (18 ans). Plus qu’une chanteuse, c’est une interprète que Yohan voit dans la jeune pâtissière, à la voix et au caractère aussi doux sans doute que ses viennoiseries. «Je veux te faire chanter plein de choses, car quoique tu chantes, ce sera toujours toi.»

The Voice : buzz du cœur et problèmes d’haleine
Lyssia Demeulenaere -
Le deuxième moment marquant de la soirée fut le magique «Couleur café» interprété par Lyssia Demeulenaere. Sa participation au concours s’est jouée à un cheveu, ou plutôt, à une rasta (sic)! Lyssia est buzzée sur le fil par Quentin Mosiman. C’est pourtant Stanislas qui prend la parole, pour imiter parfaitement l’attitude et la façon de parler de son concurrent. Si seul Quentin a buzzé, tous ont apprécié, et on a même demandé un deuxième tour à Lyssia, pour accorder au plateau quelques pas de danse.

«Aline en a dans le froc!»

La jeune Hutoise a tenté le pari de «Hey you» de Pink Floyd. «Put***, c’est bien,» dit Yohan après avoir reconnu la chanson. Mais il n’a plus de place dans son équipe… Il faut espérer que BJ cède à la voix d’Aline, pour pouvoir (peut-être) la récupérer après les duels. Et ça passe: le buzz retentit in extremis!

The Voice : buzz du cœur et problèmes d’haleine
Aline Oger -

«Il faut des bijoux dans le froc pour faire du Pink Floyd sur le plateau de The Voice!» la félicite sa coach. «On me dit parfois que j’ai des goûts de vieux,» explique Aline Oger, 18 ans et étudiante en éducation physique. «C’est très bien, ce sont mes goûts aussi,» la réconforte sa coach.

Le buzz du cœur: cris de bêtes et problèmes d’haleine

Après avoir complété leur équipe de 12 talents, les coaches ont droit à un treizième candidat grâce au «buzz du cœur». Il nous semblait bien que l’émission n’était pas arrivée au bout de sa partition, et qu’elle nous réservait d’autres surprises. On remet donc les compteurs à zéro, et les cartes sont redistribuées pour une dernière fournée de talents.

The Voice : buzz du cœur et problèmes d’haleine
Steffi Pacson -
Le premier coup de cœur vient de Quentin Mosimann, qui a craqué pour l’Américaine de Bruxelles Steffi Pacson. En fin de chanson, le DJ pousse un cri de bête lorsqu’il actionne son buzzer, à l’hilarité générale. Mais le plus drôle, c’est quand il explique son ressenti à son nouveau talent. En anglais, il explique qu’elle devra bosser son haleine (breath)! Il voulait dire sa respiration (breathing), mais la gaffe fait bien rire le plateau. Il y aura aussi du travail sur la justesse. Nous leur souhaitons du courage, car ils devront surpasser la barrière de la langue. Mais elle est son buzz du cœur, donc Steffi vaut bien ça!

Stanislas est moins maladroit, mais son buzz du cœur est tout autant viscéral dans sa façon de se retourner sur Cédric Van Moer, le paradoxe du punk qui interprétait «Learn to fly» des Foo Fighters. Stanislas a du mal à expliquer pourquoi il a aimé ce qu’il a entendu, mais il a aimé, et c’est tout ce qui compte! Toutefois, les caméras ne visaient pas le bon show man. Car le spectacle était dans le public. Quentin a vite corrigé le tir, en invitant la boule d’énergie d’Ismaël à danser sur scène, afin que tout le monde puisse admirer son énergie. Et, faut-il l’avouer, un Foo Fighters donne bien mieux avec un petit punk qui s’éclate à côté du chanteur.

Les Cats on trees ont eu un faible pour Virginie Cuffolo, qui s’essayait à «Try» de Colbie Caillat. Candidate malheureuse à The Voice Flandre, sa deuxième tentative sera la bonne! Sa prestation a également marqué BJ Scott qui n’a pas passé le cap du buzz du cœur, mais qui est heureuse de voir Virginie poursuivre l’aventure. La coach américaine ne s’accordera pas de buzz du cœur. Très sélective, elle a visé juste avec les 12 candidats sélectionnés.