MONDE

VIDÉO| Les confessions d’anciens djihadistes : « J’ai égorgé des gens »

France 3 a diffusé hier un reportage saisissant dans une prison pour djihadistes à Bagdad.

Une équipe de reporters de France 3 s’est rendue dans une prison ultra-sécurisée de Bagdad, réservée aux terroristes. Ils y ont rencontré Aboubakeur, ex-djihadiste du groupe terroriste État islamique, condamné à mort pour avoir orchestré des attaques à la voiture piégée.

Il explique devant la caméra ses méthodes et l’argent qu’il gagnait pour cette activité: «Quand on est célibataire, on touche un salaire de 120 euros par mois, mais j’avais des extras qui doublaient ma paye. Et à chaque opération, je touchais un bonus de près de 200 euros.»

Il est arrêté après avoir été repéré par des caméras de surveillance. Il explique être «sorti d’un cauchemar» ce jour-là. «J’ai compris. On me bourrait le crâne,» raconte-t-il. «Aujourd’hui, c’est différent, j’ai beaucoup de regrets.»

Lors d’un interrogatoire, on voit Amar avouer avoir égorgé des gens à Ramadi, début 2015: «On arrivait par surprise et on tuait les soldats.» Son sort n’est pas déterminé lors du reportage, son dossier n’étant pas encore jugé.