AMAY

Drame de Tihange : un cœur de bougies pour le petit Antoine

Quinze jours après la disparition d’Antoine, un rassemblement a été organisé à Amay, la commune d’où provenait le jeune garçon.

Samedi en début de soirée, un nouvel hommage a été rendu au petit Antoine décédé lors de la crue subite du ruisseau «L’homme sauvage», survenu le 23 janvier dernier à Tihange. L’appel lancé sur Facebook par une citoyenne hutoise a été entendu car une petite centaine de personnes sont venues se recueillir quai de Lorraine à Amay. Petit à petit, les proches, un groupe du Patro des Ti-Loups et puis les anonymes sont invités à déposer une bougie.

Un cœur de flammes se construit autour de la photographie du jeune garçon illuminant les traits du petit ange tragiquement disparu; certains ont même apporté des roses. Plusieurs minutes de silence suivent cet ultime hommage. Dans un baffle Christophe Maé puis Axelle Red résonnent dans l’air; les larmes sillonnent encore les visages au souvenir des événements qui ont secoué toute la région.

Avant de se disperser, les anonymes lancent un ultime regard aux bougies et au portrait d’Antoine. Demain est un autre jour où la vie reprendra son cours.