JUDICIAIRE

Un an d’emprisonnement pour de fausses collectes de fonds humanitaires à Wavre

Un an d’emprisonnement pour de fausses collectes de fonds humanitaires à Wavre

Illustration EdA

Le tribunal correctionnel du Brabant wallon a condamné vendredi Laurentiu C., un ressortissant roumain né en 1989, à un an d’emprisonnement assorti d’un sursis pour la moitié de cette peine, et à 600 euros d’amende ferme.

Intercepté en avril 2013 à Wavre, l’homme procédait sur un parking de supermarché à une collecte de fonds dans un but humanitaire. Il produisait pour susciter la générosité des passants des documents au nom de Handicap International. Mais l’argent ainsi récolté n’était destiné qu’à son profit personnel et à celui de ses complices, déjà repérés par la police la veille à Charleroi.

Si seul Laurentiu C. a été identifié, la collecte de fonds organisée sur le parking du magasin Delhaize de Wavre, le 17 avril 2013, était réalisée par plusieurs personnes. Les mêmes que celles signalées la veille à la police alors qu’il procédait de manière identique sur un parking de grand magasin à Charleroi.

Le prévenu a avoué aux enquêteurs n’avoir aucun lien avec Handicap International, l’argent récolté servant essentiellement à des achats de carburant. Pour se justifier, il a affirmé que «tous les Roumains font cela». Lors de sa comparution, il a refusé de donner son adresse et de livrer des informations sur ses moyens de subsistances.

Le tribunal a estimé établies les préventions de faux, usage de faux, escroquerie et association de malfaiteurs, fustigeant des agissements qui sapent la confiance du public dans les campagnes humanitaires.