Le gouvernement ouvre le capital de BIO au secteur privé

Le conseil des ministres a approuvé vendredi l'avant projet de loi qui ouvre la Société belge d'investissement pour les pays en développement BIO aux investisseurs privés, a annoncé le ministre de la Coopération, Alexander De Croo. Cette ouverture chère au ministre libéral prendra la forme d'un fonds d'investissement dans lequel BIO prendra une participation minoritaire.

"Le but est d'ouvrir le capital de BIO aux investisseurs privés qui ne recherchent pas uniquement le rendement mais se préoccupent aussi de l'impact et social des projets dans lesquels ils investissent", explique un communiqué.

Citant un rapport de l'Organisation de Coopération et de Développement Economiques (OCDE), le ministre insiste sur le rôle du secteur privé considéré comme le principal vecteur de progrès dans les pays en développement.