MONDE

Syrie : des milliers de personnes bloquées à la frontière turque

Syrie : des milliers de personnes bloquées à la frontière turque

- AFP

Environ 20.000 personnes ayant fui l’avancée des forces de Bachar al-Assad dans la province d’Alep sont bloquées du côté syrien de la frontière turque.

C’est ce qu’ont indiqué vendredi les Nations unies.

Selon les estimations de l’ONU, «environ 20.000 personnes se sont rassemblées au niveau du poste-frontière de Bab al-Salama et quelque 5.000 à 10.000 ont été déplacées vers la ville d’Azaz» non loin de la frontière turque, a déclaré Linda Tom, une porte-parole du Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).

Par ailleurs, 10.000 autres personnes ont été déplacées vers Afrine, une ville kurde dans la province d’Alep, a-t-elle ajouté.

«Les organisations humanitaires répondent aux besoins des personnes déplacées mais le conflit militaire en cours rend l’accès aux populations de plus en plus difficile», a-t-elle déclaré à l’AFP.

Les forces du régime syrien, appuyées par des milices alliées et l’aviation russe, ont lancé lundi une offensive dans la province d’Alep. Elles sont parvenues à resserrer l’étau autour des rebelles dans la ville d’Alep après avoir coupé leur principale route d’approvisionnement, brisé le siège de deux villages et repris plusieurs localités. Cette avancée a contraint des dizaines de milliers de civils à fuir, laissant d’autres habitants et membres de l’opposition encerclés dans la ville d’Alep.

Plus de 120 combattants des forces rebelles et du régime ont été tués vendredi dans de violents combats pour le contrôle d’une localité proche d’Alep, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme alors que l’armée poursuivait son offensive dans la province.

Selon l’OSDH, les rebelles ont repris aux forces gouvernementales plus de la moitié de la localité de Ratyane dans ces violents combats qui ont fait environ 60 morts côté rebelles et 60 autres dans les rangs du régime.