USA

Trump brave l’interdiction d’Adèle

Trump brave l’interdiction d’Adèle

Adèle lui avait demandé d’arrêter d’utiliser ses chansons lors de ses meetings mais Trump fait la sourde oreille. -

Malgré l’interdiction faite par Adèle à Donald Trump d’utiliser ses chansons pendant sa campagne, le candidat républicain continue sur sa lancée.

En début de semaine, la chanteuse britannique avait déjà fait savoir qu’elle n’appréciait pas que le milliardaire américain passe ses titres à l’occasion de ses meetings pour briguer la présidence.

Le républicain a néanmoins fait la sourde oreille puisque jeudi soir, dans l’état du New Hampshire – où il devance largement dans les derniers sondages ses principaux adversaires Marco Rubio, Ted Cruz, John Kasich et Jeb Bush – ainsi que lors d’une rencontre organisée dans l’Arkansas, Donald Trump a notamment fait diffuser les titres «Rolling in The Deep» et «Skyfall», indique le magazine New Musical Express (NME).

Auparavant, le Canadien Neil Young et le groupe Aerosmith avaient déjà manifesté leur désaccord. Pour les mêmes raisons, le chanteur du groupe américain R.E.M, Michael Stipe, avait même suggéré à Donald Trump d’«aller se faire foutre» («Go fuck yourself»), message également adressé à tout autre candidat à la présidentielle.