BELGIQUE

Etudiants, CPAS et familles veulent rehausser les bourses d’études face au décret Paysage

Etudiants, CPAS et familles veulent rehausser les bourses d’études face au décret Paysage

- BELGA

La Ligue des Familles, la Fédération des Étudiants francophones , ainsi que les deux fédérations des CPAS en Wallonie et à Bruxelles ont adressé, vendredi matin, des recommandations quant au mécanisme des allocations d’études.

Seuls 35.000 étudiants francophones bénéficient d’une allocation d’études, qui est en moyenne de 1.000 euros par an. Leur statut de boursier les dispense du paiement des droits d’inscription. La FEF relève que d’autres pays européens ont des systèmes sociaux largement plus performants pour les étudiants.

L’allongement du parcours universitaire anticipé avec le décret Paysage implique une augmentation du coût général lié aux études. Les intervenants plaident pour un réinvestissement dans le système d’allocations, qui devrait selon eux être entièrement de la compétence de l’autorité publique. Ils préviennent que tout recul se reporte sur les familles et les CPAS.

Les intervenants défendent que les familles précarisées, déjà lourdement en difficulté sous la conjoncture actuelle, n’ont pas à compenser les coûts de cet allongement. La Ligue des Familles note que les frais liés aux études supérieures sont en moyenne de 7.928 euros par an. Les intervenants défendent que les CPAS n’ont pas non plus à supporter un nouveau transfert de charge.

Au cours de l’année universitaire 2014-2015, un étudiant sur 22 en Fédération Wallonie-Bruxelles et 1 sur 15 à Bruxelles a été aidé par le CPAS. Cette prise en charge, permise depuis 1990, a été confirmée par le législateur en 2002.