POLITIQUE

Rachid Madrane veut suivre les jeunes après leur sortie des IPPJ

Rachid Madrane veut suivre les jeunes après leur sortie des IPPJ

Rachid Madrane veut suivre les délinquants après leur sortie des IPPJ. BELGA

Le ministre francophone de l’Aide à la jeunesse Rachid Madrane a exprimé, vendredi, sa volonté de suivre les délinquants ayant commis des faits graves et les adolescents radicalisés après leur séjour en institution publique de protection de la jeunesse (IPPJ).

Cela «se traduit notamment par un ré-accrochage scolaire, la fréquentation d’une maison de jeunes, un accompagnement médical et psychologique, le tout en relation étroite avec la famille du jeune», a expliqué le ministre dans une interview publiée par la Dernière Heure, lui qui veut œuvrer dans une logique de réinsertion.

Pour le moment, le suivi de ces jeunes après leur sortie ne s’effectue que sur base volontaire. Moins de 25% d’entre eux y souscrivent.

Le ministre a par ailleurs précisé que 1.627 mesures de placement ont été prises à l’encontre de 1.081 jeunes l’année passée. Onze adolescents ont été pris en charge car ils étaient soupçonnés de s’être radicalisés. Quatre d’entre eux sont encore actuellement en régime fermé en IPPJ.