CULTURE

Trop choquante la scène de sexe entre le cerf et le rhinocéros ?

Le film belge «Belgica» doit sortir début mars en salle. Les premiers échos sont favorables. Et la machine de promotion se met en marche. C’est que ce nouveau long-métrage de Felix Van Groeningen possède pas mal d’atout. Un casting costaud. Une musique d’enfer signée Soulwax. Et une affiche qui fait déjà polémique...

Bon elle est petite la polémique, n’empêche, elle reste croquignolesque. Pour annoncer le film, une affiche a été imaginée par l’artiste Mario Debaene. Les silhouettes noires d’un rhinocéros et d’un cerf se détachent sur fond rouge. Jusque-là, rien de terrible. Si ce n’est que les deux animaux copulent, avec la dignité de logos d’un panneau routier, mais ils copulent quand même.

Dans les gares belges, cette affiche ne semblait pas visiblement «adaptée» au grand public qui fréquente ces lieux. La filiale de la SNCB qui s’occupe de la pub dans les infrastructures des chemins de fer, a en effet émis une réserve. N’était-ce pas trop choquant pour le commun des mortels? D'où l'idée d'une proposition "ferroviaire" alternative.

Cinévox, sur son site, a interrogé le responsable de Publifer, la filiale en question. Pour lui, il n’est pas question de censure puisqu’il y aura une affiche pour annoncer le film. Certes oui, mais un peu customisée. Le point stratégique de copulation est dissimulé sous un gros point blanc où est écrit «bienvenue dans votre lieu de perdition favori».

Sur la façon dont a été amorcée la réflexion, le patron de Publifer souligne qu’il n’a fait que demander «s’il n’y avait pas un autre visuel». Bref, pas d’interventionnisme violent assimilable au tranchant des lames des ciseaux de la censure. Reste qu’au bout du compte, la peur de choquer de chastes pupilles a modifié une création artistique....

En attendant, Belgica s’offre déjà des récompenses, avant même sa sortie officielle. Felix van Groeningen a ainsi remporté dimanche le Prix de la meilleure réalisation dans la catégorie «World dramatic competition» au festival du film de Sundance, à Park City, dans l’Utah.

L’histoire? Voici le pitch: «Jo, célibataire et passionné de musique, vient d’ouvrir son propre bar à Gand, le Belgica. Frank, père de famille à la vie bien rangée et sans surprise, propose à Jo de le rejoindre pour l’aider à faire tourner son bar. Sous l’impulsion de ce duo de choc, le Belgica devient en quelques semaines the place to be…».