SOCIÉTÉ

Le meilleur conducteur de Belgique est connu

Le meilleur conducteur de Belgique est connu

«Comme pour un sport, la conduite automobile doit se pratiquer et s’entretenir,» explique l’examinatrice. Fotolia

C’est Sam Claus, un Flamand vivant à La Panne qui est sacré meilleur conducteur de Belgique, après des épreuves écrites et pratiques. L’essentiel, sur les vraies routes? Fairplay, anticipation, et savoir-faire, selon une examinatrice Autosécurité.

Carine Mignon est examinatrice et responsable de la réglementation pour l’Autosécurité. Son métier, c’est en partie de faire passer aux jeunes conducteurs des épreuves… pas de décréter qu’une personne est un bon conducteur: «Je détermine si le conducteur est à un niveau acceptable pour pouvoir rouler sur la route. Mais pas s’il est bon conducteur.» Elle voit parfois des gens passer leur permis pour la énième fois, mais ne peut pas leur dire: «oubliez, ce n’est pas pour vous!» même s’il lui arrive de le penser. «Conduire, c’est un peu comme cuire un steak», dit-elle. «Certaines personnes arrivent à en faire quelque chose de magnifique, alors qu’avec d’autres, c’est extrêmement mauvais.»

Les qualités à avoir: fairplay et anticipation

Pour Carine Mignon, une bonne conduite n’est pas celle d’un pilote de course, nerveuse, technique et rapide. Les qualités qu’elle met en avant, ce sont le fairplay et l’anticipation. L’anticipation, c’est le fait de mettre le clignoteur avant de tourner… «Mais aussi de regarder dans le rétroviseur avant de mettre le clignotant. C’est la technique du regard.»

Ce qui la fait bondir? «Les personnes qui croient que la route leur appartient.» Parmi les plus dangereux, elle pointe l’alcool au volant (et toutes les substances illicites). «La vitesse est aussi un des pires défauts des conducteurs, mais pas le seul. Le problème du respect des distances de sécurité est également très important. Surtout à haute vitesse.

Par contre, l’art de faire un créneau pour se garer dans un mouchoir de poche n’est pas pour elle le critère numéro 1. «Si la personne préfère une place plus grande, c’est aussi peut-être pour éviter la touchette sur le pare-chocs. C’est une manœuvre qu’il faut savoir maîtriser, mais tout en gardant le fairplay. Il y a de nombreuses qui pensent être bons conducteurs parce qu’ils n’ont jamais d’accident… Mais on freine tous pour éviter des personnes persuadées d’être les meilleurs.»

La mauvaise conduite n’est pas liée à l’âge, selon Carine Mignon. «C’est plus une question de citoyenneté, d’éducation, que de savoir-faire… Même si ça joue.» Elle souligne l’importance d’une pratique régulière. «C’est comme le sport. Si un jeune conducteur a une compétence qui n’est pas utilisée, elle baisse.»

Pour les conducteurs âgés, les problèmes sont différents: «avec l’âge, les factultés cognitives diminuent. Ils ne deviennent pas de mauvais conducteurs, mais il y a des restrictions sur leur conduite: cela convient pour aller faire les courses au supermarché du coin, mais aller à la mer un lundi matin sur l’autoroute E40, c’est déconseillé.»

Repères sur le concours

Le concours en ligne a attiré 200 000 visiteurs, avec 91 710 participations. Le prix était une BMW I3 avec un an d’assurance gratuite.

Il y a eu 23 096 participants uniques, qui ont tenté leurs chances en moyenne 3,97 fois. «C’est positif», remarque Dominique Gossé, des AP assurances. «car cela leur a permis de rafraîchir leurs connaissances sur le code de la route.»

Seulement une personne sur quatre a obtenu un score supérieur à 4/10, la cote nécessaire pour réussir son permis. Et 15% des participants ont obtenu un score inférieur à 5%. «on constate en regardant la pyramide des âges que la connaissance baisse avec les années», dit Dominique Gossé. «Ne faudrait-il pas faire repasser des tests tous les 5 ou 10 ans? Des tests théoriques, éventuellement liés à des tests de pratique?»

Le concours sur route a été réservé à 11 candidats, les 11 meilleurs de chaque province. Au programme: éviter des obstacles sur route glissante, slalom, créneau, slalom dégressif en marche arrière, et conduite sur route.