BELGIQUE

Feu vert européen au rachat de Base par Telenet

Feu vert européen au rachat de Base par Telenet

- BELGA

La Commission européenne a donné jeudi son feu vert, au terme d’une enquête approfondie, au rachat de l’opérateur de téléphonie mobile Base par Liberty global, la maison-mère du câblo-opérateur TeleneT.

Telenet indique pouvoir boucler formellement la transaction «au cours des prochains jours».

Cette autorisation est toutefois «subordonnée à la mise en œuvre d’engagements visant à garantir l’exercice d’une concurrence effective sur le marché de la téléphonie mobile de détail en Belgique», précise la gardienne de la concurrence dans un communiqué.

«Nous nous sommes assurés que la concentration entre Liberty Global et Base n’allait pas venir inverser la tendance à la baisse des prix des communications mobiles en Belgique observée ces dernières années. Pour maintenir une saine concurrence sur le marché de la téléphonie mobile belge, Liberty Global et Base vendront une partie de leur clientèle à un nouvel opérateur mobile virtuel», explique la commissaire chargée de la politique de concurrence, Margrethe Vestager.

Pour répondre aux préoccupations de la Commission, Liberty Global a notamment vendu la participation de 50% de Base dans l’opérateur de réseau mobile virtuel Mobile Vikings au radiodiffuseur belge Medialaan. Liberty Global va également transférer les clients de la marque JIM Mobile à Medialaan.

Le CEO de Telenet, John Porter, s’est réjoui de ce feu vert à un rachat qualifié de «stratégique et complémentaire», évoquant en outre «une étape mémorable dans l’histoire de Telenet et de Base Company».

Dans une réaction, le ministre des Télécoms, Alexander De Croo, dit espérer que les remèdes préconisés par la Commission européenne, dans le cadre du rachat de Base par Telenet, seront suffisants pour insuffler «davantage de dynamique sur le marché belge des télécoms et pour une innovation plus forte sur le marché de la téléphonie mobile». Le ministre souligne également l’importance des opérateurs virtuels de réseau mobile (MVNO) qui utilisent le réseau de Base et «doivent également pouvoir continuer à jouer, après le rachat de Base, leur rôle d’innovation et pour faire baisser les prix».

De son côté, le ministre en charge des consommateurs, Kris Peeters, souligne que «des prix concurrentiels et une concurrence équitable sont des éléments essentiels d’un bon fonctionnement du marché». «Cela semble maintenant garanti», estime le ministre.

Base Company en 12 dates clés

- juillet 1998: Royal KPN et Orange NV déboursent 8 milliards de francs belges pour entrer sur le marché belge. Ils créent Base Company en 1999 sous le nom de KPN Orange, détenu à parts égales par les deux groupes. La commercialisation des services de téléphonie mobile débute en avril 1999 sous le nom d’Orange.

- janvier 2002: Orange est entièrement repris par KPN. L’opérateur est rebaptisé «Base» et doit devenir le «challenger» du marché.

- janvier 2003: Base permet à une offre alternative, Transatel, d’entrer sur son réseau, ouvrant la voie aux futurs Mobile Viking, Carrefour mobile, Ortel mobile et autre Numericable.

- décembre 2003: Avec TMF Mobile ou Ay Yildiz, début d’une politique de segmentation visant à multiplier les marques.

- octobre 2005: Base lance la première offre belge comprenant des appels illimités vers le même réseau.

- été 2007: L’opérateur devient sponsor du Standard de Liège, lui permettant d’améliorer sa position au sud du pays. Ses parts de marché en Wallonie passent de 6% en 2007 à 20% mi-2015. Lancement d’une offre illimitée vers tous les réseaux.

- février 2009: Base accueille Mobile Viking sur son réseau. Six ans plus tard, l’offre compte 240.000 clients. La société adopte le nom de KPN Group Belgium.

- mai 2012: Fin des durées de contrat, les clients de Base obtiennent la possibilité de changer librement et sans frais de plan tarifaire et d’opérateur.

- février 2013: L’opérateur part à la conquête du fixe. Son offre «Snow» comprend la téléphonie fixe, internet et la TV digitale, grâce à un accord avec Belgacom. Mais Snow ne sera jamais rentable et Base débranche la prise du triple play en 2014. Il se concentre désormais sur le mobile (»Go mobile»).

- avril 2013: L’offre illimitée passe sous les 50 euros par mois. KPN Group Belgium est renommée «Base Company».

- octobre 2013: Base commercialise la 4G (internet très haut débit) à Anvers. Mi-2014, la technologie est étendue à Bruxelles. Fin 2015, l’opérateur couvrait 88% de la population belge en 4G.

- avril 2015: annonce de la revente de Base à Telenet.