Syrie: la Belgique s’engage à libérer 75 millions d’euros

Syrie: la Belgique s’engage à libérer 75 millions d’euros

«Nous passons par l’organisation des Nations Unies pour être sûrs que l’argent soit utilisé au bénéfice des réfugiés», a expliqué Charles Michel. BELGA

La Belgique s’est engagée ce jeudi à libérer 75 millions d’euros lors de la Conférence internationale des donateurs pour la Syrie.

L’annonce a été faite par le Premier ministre Charles Michel. Ce montant couvrira les années 2016 et 2017 et soutiendra les organisations humanitaires internationales engagées dans la région sous la bannière des Nations Unies.

La somme sera plus particulièrement consacrée aux initiatives encourageant les réfugiés à rester dans les régions qui se trouvent près de chez eux et favorisant des conditions de vie dignes.

«Nous passons par l’organisation des Nations Unies pour être sûrs que l’argent soit utilisé au bénéfice des réfugiés», a expliqué M. Michel.

Le premier ministre a rappelé l’importance de trouver une solution durable au conflit syrien en passant par le dialogue politique. Grâce à l’investissement humanitaire dans la région, il espère que le flux de réfugiés en direction de l’Europe sera réduit.

«

La santé, l’éducation, l’amélioration des conditions sanitaires ou encore l’accès aux marchés de travail doivent être des priorités

»

«Le soutien international vise à améliorer les conditions de vie des réfugiés. La santé, l’éducation, l’amélioration des conditions sanitaires ou encore l’accès aux marchés de travail doivent être des priorités. Il s’agit d’encourager les réfugiés à rester dans les régions près de chez eux et de favoriser des conditions de vie digne. Le soutien et l’engagement de la communauté internationale peuvent faire la différence», a expliqué le chef du gouvernement.

Une coalition internationale d’organisations non gouvernementales, parmi lesquelles se trouvaient Oxfam et Handicap International, a toutefois appelé mercredi les dirigeants internationaux à relâcher la pression déjà très forte sur les pays voisins de la Syrie.

Selon le ministre de la Coopération, Alexander De Croo, le budget humanitaire atteindra cette année 170 millions d’euros, un montant qui n’a jamais été aussi élevé. Plus d’un tiers des moyens humanitaires a été affecté aux crises en Syrie et en Irak.

Les organisations humanitaires internationales qui ont été le plus soutenues par la Belgique l’année passée sont le Comité international de la Croix-Rouge (21,1 millions d’euros), suivi par l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés -UNCHR- (16,8 millions) et l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient -UNRWA- (10,2 millions). Les ONG humanitaires belges ont quant à elles reçu 22,3 millions d’euros.