SANTÉ

Journée mondiale de lutte contre le cancer : les chiffres de la maladie

Journée mondiale de lutte contre le cancer : les chiffres de la maladie

Reporters / BSIP

Le cancer du poumon a causé à lui seul près d’un quart des décès dus au cancer en Belgique en 2013, ressort-il des derniers chiffres publiés par l’office statistique de l’Union européenne.

+ LIRE AUSSI | L’hypnose au service des patients cancéreux

Sur les 27.513 décès des suites d’un cancer en Belgique en 2013, 24% étaient dus au cancer du poumon, dont 30% d’hommes et 16% de femmes. La Belgique est le deuxième pays derrière la Hongrie où cette proportion est la plus élevée.

Ce cancer a été de manière générale le plus meurtrier dans l’ensemble de l’Union européenne cette année-là, entraînant la mort de 270.000 personnes, soit 21% de l’ensemble des décès liés au cancer.

Près 1,3 million de personnes sont décédées d’un cancer en Europe en 2013, avec une proportion plus importante d’hommes (56%, contre 44% de femmes).

 

Après un léger pic puis une baisse dans l’enfance, le pourcentage de décès dus au cancer par rapport au total des décès augmente progressivement jusque dans la tranche des 55-59 ans. Dans ce groupe d’âge, près d’un décès sur deux (45,9%) est dû au cancer.

Selon la Fondation contre le cancer, qui cite l’OMS, les chiffres liés au cancer dans le monde ne pourront qu’augmenter, et cela à cause de trois facteurs: l’augmentation de la population mondiale, le vieillissement de la population et l’augmentation de la fréquence des cancers.

Néanmoins, globalement, la survie des cancéreux s’améliore, même si elle reste difficile à chiffrer. Des patients peuvent vivre plus longtemps grâce aux interactions entre la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie, les thérapies ciblées mais aussi, plus récemment, l’immunothérapie.