LIÈGE

Liège a aussi ses 24 heures vélo, mais pour le Télévie

Liège a aussi ses 24 heures vélo, mais pour le Télévie

Frédéric François, une personnalité qui participe activement au programme du Télévie à Liège. Reporters/Abaca

Le CHU de Liège et l’ULg organisent plusieurs événements pour offrir un coup de pouce au Télévie. Dont un relais de 24hvélo au Sart Tilman en avril.

Les étudiants avides de guindailles connaissent les 24hvélo de Louvain-la-Neuve. Dans un tout autre contexte, Liège dispose désormais d’une telle course, aussi conviviale mais moins festive…

Le CHU et l’Université de Liège organisent en effet une série d’événements pour contribuer à la récolte de fonds du Télévie. Une nouveauté vient s’inscrire au programme cette année: les 24 heures vélo, les 14 et 15 avril, sous la verrière du CHU.

Des équipes de 10 personnes y rouleront, les participants se relayant, tandis que des animations visant à sensibiliser le public se tiendront durant ce tour d’horloge. La thématique du vélo, du sport pour tous, correspond en outre plutôt bien à la cause, puisque la lutte contre le cancer passe de plus en plus par la défense d’un mode de vie sain.

De gros contributeurs

Le CHU et l’Université de Liège ont pour habitude de participer au Télévie, organisée depuis 1989 pour financer la recherche contre la leucémie et le cancer. «Avec 120 150 euros l’an dernier, nous sommes même le plus gros contributeur universitaire de la Wallonie et de Bruxelles», se félicite le Professeur Vicnent Castronovo, coordinateur de l’opération à Liège.

C’est que les chercheurs universitaires connaissent particulièrement bien les enjeux. «Je peux affirmer que, via les fonds qui sont reversés au FNRS, l’apport du Télévie est considérable. Cela représente la moitié du budget de la recherche contre le cancer», assure Vincent Castronovo. La Belgique francophone, et singulièrement Liège, est même très à la pointe en matière de recherche.

«Rien qu’à l’ULg, on peut considérer que 45 chercheurs travaillent grâce au Télévie. Dans mon équipe, sur 22 chercheurs, 11 sont financés à l’aide de cette opération», précise-t-il.

Mais surtout, ce sont les résultats qui sont encourageants, prouvant que la lutte contre le cancer doit être menée de façon constructive, positive et volontariste. «Rendez-vous compte: en 1962, sur 100 enfants atteints d’une leucémie aiguë, 96% ne survivaient pas cinq ans. Cinquante ans plus tard, en 2012, le taux de mortalité est passé à 8%.»

Les inscriptions aux 24 heures vélo peuvent être effectuées via l’adresse events.ulg.ac.be/24h-velo-televie.

Frédéric François offre gratuitement ses services

S’il a indiqué qu’il participerait aux 24 heures vélo, Frédéric François se servira également de sa voix pour venir en aide au Télévie. Le chanteur participe à l’opération depuis ses premières éditions. Cette année, il offre un concert à l’Opéra royal de Wallonie le 12 mars. Ses musiciens, les techniciens et lui-même acceptent de se produire gratuitement pour récolter des fonds.

«Nous connaissons tous quelqu’un qui a été touché par le cancer. Il est très important de sensibiliser les gens, d’unir toutes nos forces pour lutter contre la maladie», explique le chanteur.

«Par le passé, nous avons déjà présenté ce spectacle pour le Télévie, mais à l’Olympia de Paris. Nous l’avons aussi joué à Forest national. je suis ravi de venir le proposer dans cet endroit magnifique qu’est l’opéra de Liège», ajoute Frédéric François.

Les renseignements concernant le concert se trouvent sur www.operaliege.be.