JUDICIAIRE

Mandat confirmé pour le couple de Jumétois candidats djihadistes présumés

Mandat confirmé pour le couple de Jumétois candidats djihadistes présumés

La chambre du conseil était sous haute surveillance ce mercredi. RTL

La chambre du conseil de Charleroi a prolongé ce mercredi le mandat d’arrêt de deux des trois candidats présumés au djihad interpellés le week-end dernier à Jumet (Charleroi). Le troisième inculpé, qui vient de changer d’avocat, comparaîtra lundi prochain.

La police judiciaire fédérale a mené samedi deux perquisitions à Jumet et Bruxelles dans un dossier terrorisme.

Trois suspects ont été interpellés alors qu’ils s’apprêtaient à se rendre en Syrie. Albin M. et Nawel Z., le couple de Jumétois, se seraient radicalisés depuis environ un an. La jeune femme, qui semble soumise à son compagnon, porte désormais la burqa et s’est coupée de ses proches. Le couple confirme qu’il comptait partir en Syrie, mais Albin M. précise qu’il avait pour but d’aider les «populations en souffrance».

Bilal M., le troisième suspect, a pour sa part reconnu qu’il désirait «rejoindre l’Etat islamique afin d’apprendre à tuer des mécréants, puis de revenir en Europe».

Mercredi, Bilal M. a sollicité une remise et comparaîtra lundi prochain. Albin M. était représenté par son avocat, Me Donatangelo. Me Lauvaux a pour sa part plaidé la remise en liberté de sa cliente. La chambre du conseil a confirmé les mandats d’arrêt du couple.