CRUES

Mehaigne : le pic se déplace vers Wanze

Mehaigne : le pic se déplace vers Wanze

La haute Mehaigne a débordé mercredi matin. Le problème se dirige en aval, mais les évaluations pourraient être évitées. VA – Thomas Longrie

La Senne est repassée sous le seuil de préalerte, la Dendre commence à baisser… Mais si le haut de la Mehaigne est en décrue, le pic se déplace en aval, vers la commune de Wanze.

Les personnes qui habitent près de la Senne peuvent se rassurer: le niveau du cours d’eau baisse et devrait repasser sous le niveau de préalerte en cours e journée. Pour la Dendre, Sébastien Gailliez, qui travaille à la direction de cours d’eau non navigables au SPW, parle aussi de décrue. «Les niveaux restent élevés, parce que les sols restent gorgés d’eau à cause des pluies des dernières semaines, mais ça devrait descendre doucement.»

Pour la Mehaigne, c’est un peu plus critique

La Mehaigne a débordé à Hannut, provoquant une inondation au moulin de Moxhe. La haute Mehaigne est en décrue, et les affluents également. Mais le pic se déplace en aval, vers les confluents avec la Meuse, entre Huccorgne et Wanze. «On ne sait pas encore si on se dirige vers une stabilisation en aval ou vers une légère hausse, en fonction de la typologie du bassin versant. C’est difficile à quantifier actuellement… Mais il ne faut pas craindre de problèmes majeurs ni d’inondations dramatiques.»

On annonce la pluie pour le week-end prochain

Comme lors des trois derniers week-ends, les précipitations ont été importantes, les sols sont gorgés d’eau. «La situation des cours d’eaux non-navigables dépendra de la pluie, dit Sébastien Gailliez. S’il y a 15 litres sur une journée, ça ira. Mais 15 litres sur une heure, deux heures ou même trois, ce serait plus problématique. On reste vigilants.»

Pas de panique, en phase de préalerte, les communes,, pompiers et polices sont prévenus… Et donc les citoyens le sont aussi.