Ski

Quels accessoires pour les vacances au ski ?

Quels accessoires pour les vacances au ski ?

fotolia

Comment choisir son équipement? Qu’emporter, que louer? Petite check-list à garder en mémoire à l’heure de préparer ses bagages pour les vacances d’hiver.

Le bon masque

Tous les masques garantissent contre les UV. C’est le niveau de transmission de la lumière qui différencie les écrans. Par temps couvert, mieux vaut une teinte jaune, orange ou rose qui facilite la vision des reliefs; une teinte foncée s’appréciera par forte luminosité. Autre caractéristique importante d’un bon masque: un double, voire triple écran, améliore la ventilation et évite la buée et la condensation grâce à une poche d’air isolante. Pour une vision optimale, optez pour l’écran sphérique, à forme arrondie, qui évite les distorsions optiques. Enfin, la mousse, en double ou triple épaisseur, dont le devant peut être à mémoire de forme, assure un confort et un maintien optimal. Certains masques disposent d’encoches pour les branches des lunettes de vue. Et pour préserver la qualité du masque: ne jamais frotter le côté intérieur du masque afin de préserver le film gras antibuée; bannir les radiateurs pour sécher un masque mouillé et, après utilisation, le ranger dans sa pochette microfibres pour éviter les rayures sur l’écran.

Quel niveau?

Débutant: un ski avec un talon étroit simplifie la conduite en dérapage; les skis plus légers facilitent, quant à eux, la progression.

Intermédiaire: pour le vacancier qui pratique une semaine par an et évolue sur des pistes vertes ou rouges: confort et sécurité priment.

Avancé: pour celui/celle qui pratique depuis de nombreuses années, passe partout, maîtrise virages serrés ou larges, et tâte de temps en temps la poudreuse en bord de piste.

Expert : aussi à l’aise sur piste qu’en freestyle, racing ou freeride, il aura besoin d’un matériel plus spécifique. Pour ces deux niveaux, mieux vaut choisir sa pratique de prédilection: un patin plus large passera mieux en poudreuse; un talon relevé facilite les figures freestyle…

Sortez casqué!

Il est toujours bon de le rappeler: le casque n’est pas réservé aux enfants. Surtout en vacances scolaires où l’on se bouscule sur les pistes. En cas de chute, il diminue par 10 le risque de traumatisme crânien. La coque protège des chocs et des objets tranchants, la doublure en polystyrène expansé absorbe l’impact sur le crâne. Et c’est désormais un véritable accessoire de mode. Mat ou brillant, coloré ou sobre, muni d’une visière façon motard ou de cache-oreilles amovibles, il est de plus en plus léger, et donc confortable. Choisissez-le plutôt muni de fentes d’aération avec fermeture optionnelle: en cas de grand froid, nul besoin d’un bonnet; au printemps, c’est l’assurance de ne pas transpirer.

Pieds au chaud

Plus c’est épais, plus c’est chaud? Faux! Vous pouvez ranger les chaussettes tricotées par mamie, place aux sous-vêtements thermiques. Fibre synthétique ou naturelle? Les deux ont leurs atouts, mais la laine mérinos a naturellement d’excellentes propriétés antibactériennes et donc… anti mauvaises odeurs. Cette laine particulière joue aussi un rôle tampon entre le corps et l’extérieur et maintient une température constante qui évite l’excès de transpiration. Autre détail d’importance dans le choix de ses chaussettes: les prendre à la bonne taille pour éviter frottements et… ampoules, et munies de bandes de compression sur le tibia et les malléoles pour plus de confort.

Bien ganté

Au même titre que les chaussettes, les gants doivent être choisis avec minutie, histoire de maintenir les mains au chaud et au sec. Aussi, est-il important de veiller à ce qu’ils soient à la fois imperméables et respirants. Une paume en cuir ou simili cuir est particulièrement isolante. Les moufles sont l’alternative des grands frileux qui pourront glisser leurs menottes dans un sous-gant en soie. Quelques marques développent aussi des gants munis, sur le dos, d’un emplacement pour glisser une chaufferette. Enfin, parce qu’on n’arrive pas toujours à déconnecter sur les pistes, les sous-gants, comme les gants d’après-ski, se font tactiles: plus besoin d’exposer ses mains au vent pour pianoter sur son smartphone.