SANTÉ

Vacances au ski : peu de risques pour les femmes enceintes

Vacances au ski : peu de risques pour les femmes enceintes

- olesyaturchuk – Fotolia

Sauf en cas d’hypertension ou d’autre pathologie, rien n’empêche les femmes enceintes de profiter des bienfaits de la moyenne montagne mais vigilance et bon sens sont de rigueur.

Un court séjour en altitude ne présente pas de risque majeur en dessous de 3 500 mètres pour les futures mères en bonne santé et leur fœtus. L’augmentation du taux d’hémoglobine induit peut même s’avérer positif. L’association des médecins de montagne recommande néanmoins aux femmes enceintes de ne pas dépasser les 2 500 mètres (et de privilégier les stations situées sous 1 500 m).

Au niveau de la pratique sportive, les balades en raquettes ne posent aucun problème mais il est conseillé d’éviter le ski alpin une fois les quatre premiers mois de la grossesse passés et de ne plus faire de ski de fond après six mois. À cause du potentiel masque de grossesse, un écran total et une exposition limitée au soleil sont vivement recommandés.